La Poste introduit définitivement la vente de journaux et de magazines

Communication du 08.05.2007

La Poste Suisse élargit son assortiment et vendra, à partir de juin 2007, des journaux et des magazines dans les 450 plus grands offices de poste. Au terme d’un essai pilote concluant, la Poste se lance donc définitivement dans la vente de produits de presse. A cette fin, elle instaure une collaboration avec Valora Media.

Dans le cadre d’un essai pilote, La Poste Suisse testait depuis 2005 la vente de quotidiens et de magazines dans 33 offices de poste. Ce test a été couronné de succès, les chiffres de vente ayant montré que la clientèle appréciait l’offre de produits de presse dans les offices de poste. Aussi, à partir de juin 2007, la Poste se lance définitivement dans la vente de périodiques. Pour ce faire, elle instaure une collaboration avec Valora Media. Grâce à ce partenariat, la Poste sera en mesure d’offrir un éventail complet de titres dans ses offices, d’autant plus que Valora dispose d’une bonne connaissance du marché et d’une expérience de plusieurs décennies dans ce secteur.

Dès le mois de juin, dans 450 offices de poste

Le réseau des offices vendant des produits de presse sera progressivement étendu: jusqu’à la mi-juin dans 450 offices de Suisse alémanique et de Suisse italienne. C’est Valora Media qui assurera la livraison de ces points de vente. La Poste prévoit d’introduire la vente des journaux dans 150 offices de Suisse romande lors d’une prochaine étape. L’assortiment de journaux et de magazines proposés est adapté en fonction de chaque office de poste. Il comprend les principaux titres nationaux et quelques quotidiens régionaux, ainsi que des périodiques renommés de la presse généraliste et économique. En sont toutefois exclus la presse dominicale, les journaux gratuits et les feuilles d’avis. Du reste, c’est la Poste qui décide de l’assortiment proposé à la clientèle. Articles proches de la gamme postale traditionnelle, les journaux et les magazines complètent judicieusement l’offre du réseau postal suisse. Le chiffre d’affaires généré par les articles de marque non postaux n’a cessé d’augmenter ces dernières années: en 2006, il s’est élevé à 405 millions de francs.