L’association des agences postales collabore avec la Poste

Communication du 21.03.2007

La Poste Suisse bénéficie du soutien de l’association suisse des agences postales (Verein Postagenturen Schweiz) pour la mise en œuvre du nouveau modèle d'agence. Cette collaboration est le fruit d’un dialogue actif entre les deux parties. Concrètement, il s’agissait de décider de l’avenir des agences ayant conclu un partenariat avec des membres de l’association.

En octobre dernier, La Poste Suisse a décidé d’ouvrir quelque 200 agences d’un nouveau type d’ici à fin 2008. Cette décision vise en premier lieu la mise en œuvre définitive des formules testées ainsi que l’exploitation des agences actuelles selon un nouveau modèle. La Poste examine par ailleurs au cas par cas la possibilité de transformer les petits offices de poste en agences.

Ces derniers mois, la Poste a mené plusieurs entretiens avec l’association suisse des agences postales, qui défend les intérêts de 45 partenaires de la Poste avec contrat d’agence, afin de parvenir à un accord de principe sur la nouvelle forme d’exploitation des agences concernées et de décider de la suite des événements.

La question des versements en espèces

L’association des agences postales a débattu en profondeur la question de ce nouveau modèle lors de sa réunion annuelle à Bienne. Si elle reconnaît les avantages de la nouvelle formule, elle estime cependant que les versements en espèces devraient également faire partie de l’offre de prestations. Or, ce service ne peut plus être proposé dans les nouvelles agences pour des raisons de sécurité (infrastructure des partenaires) mais aussi du fait des dispositions de la loi sur le blanchiment d’argent. La Poste donne néanmoins en contrepartie la possibilité d’effectuer des versements au moyen de la Postcard. Par ailleurs, «la Poste dans l’épicerie du village» est une formule qui se distingue par des horaires d’ouverture intéressants et par une gamme de base englobant les prestations courantes pour les lettres et les colis.

Consensus

La Poste est en train d’examiner comment transposer la nouvelle formule dans les agences dont le gérant est membre de l’association, qui apporte par ailleurs son soutien. Soucieuse de trouver un consensus, la Poste maintient également le dialogue avec les communes, qui sont, dans de nombreux cas, ses partenaires pour les agences qui existent déjà.