La Poste est là.
Pour tous.

Aussi pour les
pros de la technique.

En tant que monteur-automaticien/monteuse-automaticienne à la Poste, tu es en charge au quotidien de tâches de production et de maintenance sur des installations, des machines et des commandes électroniques. Tu réalises également des missions ou des projets simples de manière autonome ou sous la houlette de professionnels spécialisés. Ton lieu de formation est situé à Zurich, à Genève, à Bâle ou à Berne.

La formation initiale exigeante de trois ans te permet d’acquérir les connaissances nécessaires pour une entrée réussie dans le monde du travail.

Au cours de la première année d’apprentissage, tu t’appropries les connaissances de base dans le domaine de la technique de production auprès d’une entreprise partenaire.
Durant les deux dernières années d’apprentissage, tu mets en pratique, tu consolides et tu approfondis tes connaissances dans l’un des trois centres de tri du courrier.

Exigences

Pour cette formation, tu dois avoir achevé ta scolarité obligatoire du degré intermédiaire avec de bons résultats.

Tes autres atouts sont:

  • Habileté manuelle
  • Aptitude pour les mathématiques, la physique et la logique
  • Goût et intérêt pour les contextes techniques et l’électrotechnique 

Formation et école professionnelle

L’apprentissage dure trois ans. Lors de la formation de base d’un an, tu apprends les principes de la technique de production. La deuxième et la troisième année d’apprentissage incluent des affectations dans différentes unités de la Poste. Au sein de l’école professionnelle et lors des cours interentreprises, tu approfondis tes connaissances théoriques.

La formation de base a lieu à Oerlikon, Langenthal ou Yverdon; la deuxième et la troisième année se déroulent à Éclépens, Härkingen ou Zurich-Mülligen.

Perfectionnement

Après l’achèvement réussi de ton apprentissage, tu auras la possibilité de suivre de nombreux perfectionnements, avec ou sans maturité professionnelle, par exemple:

  • Un brevet fédéral ou un examen professionnel supérieur, notamment le brevet fédéral de spécialiste en automatisation ou le diplôme de contremaître de l’industrie
  • Un diplôme d’une école de formation professionnelle supérieure, p. ex. en qualité de technicien(ne) ES Informatique
  • Un bachelor ou un master en électrotechnique ou en mécatronique

Cela peut aussi t'intéresser