Zone de contenu principal

La sécurité au premier plan

Les dernières technologies garantissent une sécurité maximale

La sécurité est au centre de nos préoccupations. Au dernier stade de développement du système, les suffrages exprimés seront par ailleurs vérifiables individuellement et universellement. Cela signifie que les électeurs tout comme les commissions électorales peuvent vérifier à tout moment que les suffrages exprimés ont bien été enregistrés sans manipulation. Les électeurs peuvent en effet contrôler individuellement leurs suffrages.

Le secret du vote doit être respecté en tout temps, même lors d’un vote électronique. Pour sa plateforme de vote électronique, la Poste a recours aux dernières technologies de signature, de cryptage et de vérification des informations électorales. Sa solution est actuellement la seule solution en phase productive en Suisse disposant d’un cryptage intégral de bout en bout. Grâce à ces mesures, elle garantit que les bulletins ne sont pas falsifiés et que les données ne sont pas manipulées. Cela vaut pour l’ensemble du processus, de la saisie des données jusqu’au décryptage et à la comptabilisation en passant par leur enregistrement dans l’urne numérique cryptée. Prochainement, les votes seront également vérifiables au niveau universel. Cela signifie que les électeurs, mais aussi les autorités électorales pourront vérifier à tout moment que les suffrages exprimés ont bien été enregistrés sans manipulation. Il est alors impossible de remonter jusqu’aux électeurs à partir des bulletins. L’intégrité des urnes est contrôlée grâce à un protocole cryptographique vérifiable (El-Gamal), un procédé strictement mathématique qui ne permet pas de remonter jusqu’à un individu. Seuls les votes cryptés sont enregistrés sur le serveur; pas le nom des votants.