Savoir-faire

Tout savoir sur l’achat d’immobilier

Afin de réaliser son rêve de devenir propriétaire, il faut généralement souscrire une hypothèque. Nous vous expliquons quelles conditions vous devez remplir et comment trouver désormais l’offre la plus avantageuse de manière étonnamment simple.

Stéphanie Adamina

Section Contenu riche

Que vous cherchiez une maison ou un appartement à acheter, vous devez d’abord répondre à ces trois questions par l’affirmative:

  1. 1

    Avez-vous suffisamment de fonds propres?

    La souscription d’une hypothèque nécessite des fonds propres suffisants, à savoir un minimum de 20% du prix d’achat du bien que vous souhaitez acquérir. S’entendent par fonds propres en premier lieu les avoirs en compte et d’épargne, les avoirs de prévoyance du 3e pilier, les titres et fonds, ainsi que les avancements d’hoirie et les donations.

    Si ces sources ne vous permettent pas de réunir les 20% nécessaires, vous pouvez recourir aux avoirs de prévoyance du 2e pilier (caisse de pensions) ou à l’emprunt privé. Toutefois, il faut qu’au moins 10% du prix d’achat, soit la moitié des fonds propres nécessaires, proviennent des fonds libres comme les avoirs en compte ou les avoirs provenant du 3e pilier.

  2. 2

    Pouvez-vous assumer l’hypothèque à long terme?

    Être propriétaire d’une maison ou d’un appartement s’accompagne nécessairement de coûts immobiliers récurrents, que vous devez assumer. Les dépenses suivantes sont prises en compte dans ces coûts:

    • Taux hypothécaire = 5% du montant du crédit
    • Frais d’entretien et accessoires = 1% du prix d’achat ou de la valeur de marché
    • Amortissements = remboursement de l’hypothèque de second rang

    Le taux hypothécaire est délibérément calculé à l’aide d’un taux d’intérêt supérieur aux taux actuels du marché. Les frais d’entretien et accessoires comprennent par exemple les dépenses d’électricité, de chauffage et d’assurance, ainsi que celles dédiées à la maintenance du bien immobilier. Le montant des amortissements varie en fonction des fonds propres engagés et de votre âge.

    Les coûts immobiliers ne doivent pas dépasser 33% de votre revenu brut pour que vous soyez en capacité financière d’assumer l’hypothèque à long terme.

  3. 3

    Êtes-vous solvable?

    Le bailleur de fonds veut non seulement savoir si vous pouvez supporter les coûts immobiliers, mais aussi si vous êtes susceptible de le faire de façon fiable. À cet effet, il procède à ce que l’on appelle une vérification de la solvabilité et analyse par exemple le rapport entre vos revenus et vos dépenses, et cherche à savoir si vous avez déjà été poursuivi.

    Si les réponses à ces questions sont validées, il y a de bonnes chances que vous fassiez affaires avec la société qui octroie l’hypothèque. La grande question qui se pose alors est la suivante:

  4. 4

    Comment trouver la meilleure offre?

    Pour les hypothèques également, le principe veut que la première offre soit rarement la meilleure. Si vous ne souhaitez pas la prendre pour argent comptant, comparez! Auparavant, il fallait passer des heures à chercher sur Internet ou cheminer de banque en banque. Aujourd’hui, vous pouvez, aisément et dans le confort de votre canapé, effectuer cette opération avec les applications comparatives d’hypothèques, comme Valuu de PostFinancePage cible avec restriction d’accèsTarget not accessible. Il vous suffit de saisir les données clés de votre financement de propriété, et l’application recherche les hypothèques adaptées parmi des centaines d’offres de banques, assurances et caisses de pensions suisses. Valuu vous permet même de conclure en ligne l’hypothèque de votre choix, en photographiant et/ou téléchargeant les documents nécessaires. Ces services de comparaison vous permettent non seulement de gagner beaucoup de temps, mais également, très probablement, beaucoup d’argent, parfois plusieurs milliers de francs par an.

    De plus, il est conseillé de comparer pour la reprise de son hypothèque

    Si votre hypothèque existante arrive bientôt à échéance, profitez de l’occasion pour envisager un changement de prestataire et ainsi exploiter le potentiel d’économies parfois considérable. Dans ce cas également, une application de comparaison d’hypothèques vous permet de trouver rapidement et simplement l’alternative la plus avantageuse.

rédigé par

Stéphanie Adamina