Notre engagement

Comportement responsable – en tant que particulier et employeur

Nous vous présentons quatre collaborateurs de la Poste qui ont adopté un mode de vie durable et vous montrons comment la Poste s’engage dans différents domaines.

Lea Freiburghaus

Économie circulaire

( Copyright: Monika Flückiger )

Katrin Aeschlimann (43 ans)

Conception en communication marketing chez PostFinance, active sur le front de la sensibilisation

«J’accorde la plus grande importance au respect de l’environnement, de la nature, des ressources disponibles et du monde animal. C’est pourquoi je fais très attention à mon mode de vie, je trie mes déchets et je collecte le liège et le plastique, notamment pour des tiers. Quand je me promène au bord de l’Aar, je ramasse les détritus que je trouve pour les mettre dans une poubelle. Je bois l’eau du robinet, je suis végétarienne, je me déplace en transports publics et je ne prends plus l’avion. La nuit ou avant de m’absenter, j’éteins tous les appareils dans la maison et je n’utilise que le strict nécessaire. Je suis dans une démarche de renoncement délibéré et je vis sobrement, pour le bien de l’environnement. Quand je peux communiquer mon enthousiasme à d’autres personnes, j’en suis ravie, car beaucoup de gens vivent encore selon des schémas révolus, par commodité ou par manque de sensibilité. Tout le monde peut revoir son mode de consommation, renoncer, se limiter et contribuer ainsi à agir pour la planète.»

La Poste

Recyclage de produits et matériaux: lors de leur tournée quotidienne, les facteurs sont en contact avec quatre millions de ménages, auprès desquels ils récupèrent des marchandises réutilisables, pour des brocantes par exemple. Les vieux vêtements, les bouteilles en plastique ou les capsules Nespresso usagées sont également repris. Deuxième vie: les tenues postales usagées sont collectées pour être données à la Croix-Rouge suisse. Des précautions sont prises dès la phase de confection afin de récupérer plus facilement le tissu d’origine le moment venu et de recycler ainsi le plus grand nombre possible de vêtements. C’est la raison pour laquelle le cor postal ornant les chemises et chemisiers CarPostal n’est plus collé, mais cousu. Les tenues qui ne peuvent pas être vendues parce qu’elles comportent un logo sont utilisées pour fabriquer des sacoches ou des housses pour ordinateur portable.

Réutilisation des conteneurs à lettres: quand ces conteneurs sont hors d’usage, leur fond est retiré et leur cadre en plastique est récupéré par les facteurs, qui le fixent sur leur scooter pour éviter que les envois de grand format soient pliés.

Engagement d’utilité publique

( Copyright: Monika Flückiger )

Sivan Räfle (18 ans)

Apprenti de commerce en troisième année de formation auprès de RéseauPostal et animateur pour les jeunes pendant son temps libre

«Chaque année au printemps, la paroisse réformée du Saint-Esprit à Berne organise une semaine d’activités ouverte à tous les enfants de plus de quatre ans, quelle que soit leur confession. Depuis trois ans, je fais partie de l’équipe principale de direction et je m’occupe d’une partie fixe du programme matinal. Avec les enfants, nous préparons un feu et nous cuisinons ensemble. L’après-midi, nous les aidons à faire des bricolages. À la fin de la semaine, leurs œuvres sont mises en vente et les fonds recueillis sont reversés à un projet caritatif à l’étranger. Je connais bien cette offre de vacances car j’y ai moi-même participé à partir de ma deuxième année de scolarité. Plus tard, j’ai aussi apporté ma contribution en tant que responsable du programme de découverte. Je ne regrette aucunement la perte de salaire correspondant aux cinq jours de congé-jeunesse que je prends pour m’occuper du camp. S’agissant du thème de la durabilité, chaque jour m’apporte son lot d’enseignements car, pour ma dernière année d’apprentissage, j’ai souhaité intégrer l’équipe Développement durable de RéseauPostal. C’est une super expérience!»

La Poste

Travail bénévole: pendant leur formation, les apprentis en logistique et en commerce de détail accomplissent une semaine sociale dans une classe alors que les apprentis de commerce sont encouragés à s’investir dans un projet social. Une réflexion est en cours pour revoir la conception des stages sociaux des apprentis. Par exemple, en Suisse romande, un projet pilote est conduit en collaboration avec myclimate. Le personnel de la Poste a la possibilité de s’engager bénévolement pour diverses causes: installation de panneaux solaires dans des écoles, travaux d’entretien sur les chemins de randonnée de Suisse ou tri et emballage de colis au profit de l’action 2 x Noël.

2 x Noël: la Poste soutient cette action en fournissant des services de logistique gratuits pour la distribution de cadeaux de Noël à des personnes dans le besoin.

Promotion de l’art: avec sa collection d’œuvres d’art, la Poste entend promouvoir les jeunes artistes suisses: leurs réalisations ornent les murs des bâtiments administratifs et des filiales de la Poste ou sont exposées dans l’espace public en étant intégrées à l’environnement architectural.

Climat et énergie

( Copyright: Monika Flückiger )

Reto Clavadetscher (49 ans)

Responsable Région de distribution courrier Bienne, se rend au travail en voiture électrique depuis trois ans

«Pendant des dizaines d’années, je me suis déplacé à vélo et en train pour aller travailler. Lorsque j’ai intégré un nouveau poste exigeant davantage de flexibilité en matière de transports, j’ai acheté une voiture électrique. L’idée de brûler du carburant venu d’Arabie saoudite m’était insupportable: notre pays produit de l’énergie solaire propre qui permet de recharger facilement la batterie d’une voiture électrique. Toujours pour des raisons écologiques, je ne possède qu’un seul téléphone mobile pour mon travail à la Poste, mon activité lucrative accessoire et ma vie privée. Je passe mes vacances en Suisse le plus souvent possible et je compense les émissions de CO2. Mais je ne me berce pas d’illusions: mon empreinte carbone est certainement bien supérieure à celle d’un fermier africain. La Poste a pris conscience tôt des enjeux liés au développement durable et elle agit en conséquence depuis plusieurs années. C’est louable, mais il faudra prendre d’autres mesures efficaces si nous voulons atteindre l’objectif fixé par le Conseil fédéral en matière de climat.»

La Poste

Mobilité électrique: PostLogistics distribue les colis avec 29 véhicules de livraison électriques. En outre, dans la logistique urbaine, des essais sont en cours en vue d’introduire de plus petits véhicules électriques. Depuis 2017, PostMail assure toute la distribution avec des scooters électriques à trois roues. Pour sa part, CarPostal a mis en service des cars postaux à propulsion électrique sur quatre sites différents. Enfin, Post Company Cars ne cesse d’élargir son parc de véhicules écologiques et Poste Immobilier s’emploie à installer des stations de charge pour voitures électriques sur les sites postaux et à d’autres endroits également.

Énergies renouvelables: toute l’électricité consommée par la Poste provient de sources d’énergie renouvelables suisses certifiées «naturemade».

Sensibilisation: à l’occasion des journées de la mobilité 2019, plus de 330 membres du personnel de la Poste ont testé au quotidien toutes sortes de véhicules à propulsion électrique durant plusieurs jours.

Envois «pro clima»: l’ensemble des lettres adressées et des envois PromoPost du service intérieur sont acheminés sans incidence sur le climat.

Installations photovoltaïques: onze installations montées en toiture sur les centres courrier et colis injectent chaque année près de six gigawattheures dans le réseau public et cinq autres installations produisent du courant pour les besoins propres de la Poste. D’ici fin 2020, 22 installations sont prévues au total.

Systèmes de chauffage: d’ici 2030, il est prévu de remplacer 90% des unités de chauffage à énergie fossile. Depuis 2017, la Poste a rénové 18 de ses immeubles en les dotant de pompes à chaleur, de systèmes de chauffage à pellets ou de raccordements à un système de production de chaleur à distance, ce qui a permis de réduire les émissions de CO2 de 600 tonnes par an.

Bâtiments à haute efficacité énergétique: depuis 2019, toutes les constructions nouvelles et les rénovations réalisées par la Poste sont conformes à la norme de construction «DGNB Suisse», qui vise à promouvoir une durabilité globale. Le siège principal de la Poste est lui-même certifié DGNB et six planifications de projets respectant cette même norme vont être lancés cette année.

Optimisation énergétique: il est prévu de réduire de manière durable les coûts de chauffage et de refroidissement ainsi que de consommation en électricité et en eau dans les immeubles gérés par Poste Immobilier. De plus en plus d’éclairages LED également sont utilisés, par exemple au centre colis de Frauenfeld.

Approvisionnement responsable

Francesco Galante et ses deux jeunes enfants dans le potager.
Francesco Galante, facteur PostLogistics à Sion, produit lui-même une grande partie de son alimentation. ( Copyright: Isabelle Favre )

Francesco Galante (35)

Facteur PostLogistics à Sion, produit lui-même une grande partie de son alimentation

«Avec ma femme, nous avons rénové nous-mêmes notre maison. L’architecte nous conseillait de la raser puis de rebâtir pour des raisons financières mais nous avons refusé pour préserver la nature. Nous avons un potager dans lequel nous cultivons des fruits et légumes pour notre propre consommation. Nous possédons des chèvres et des poules. Nous produisons des fromages et avons des œufs. Cela nous permet de limiter nos déchets. Outre l’alimentation, je garde aussi la majorité de mes habits et je conduis la même voiture depuis 15 ans, une Toyota Aygo, modèle jugé écologique à l’époque. Nous tentons de faire vivre les choses, d’éviter l’obsolescence. Ce principe m’a été transmis par mon père. Il a vécu la Seconde Guerre mondiale et m’a appris à prendre soin de ce que l’on possède. Aujourd’hui, je transmets ce principe à mes filles. Quant à la Poste, je trouve qu’elle est sur le bon chemin en matière de durabilité et cela me réjouit!»

La Poste

Gestion des risques: la Poste mise sur EcoVadis, une organisation indépendante auprès de laquelle les fournisseurs rendent compte de leurs pratiques commerciales du point de vue social et environnemental en vue d’être évalués. À ce jour, 168 des 240 principaux fournisseurs stratégiques ont été soumis à cette évaluation. Ils ont tous engagé des mesures d’amélioration, dont 40% ont déjà été menées à bien.

Critères de durabilité dans les appels d’offres: en 2017, la Poste a défini des critères généraux et spécifiques aux groupes de produits. Depuis lors, ces critères sont rigoureusement pris en compte dans le cadre de tous les appels d’offres publics.

Transparence tout au long de la chaîne d’approvisionnement: les achats de vêtements, un exemple parmi d’autres: depuis 2012, la Poste est membre de l’organisation Fair Wear Foundation et, depuis 2014, elle joue un rôle leader dont peu d’entreprises peuvent se prévaloir. Avec son Code éthique et social, elle veille à ce que ses fournisseurs respectent des normes sociales de vaste portée tout en se conformant aux principes écologiques.

Une initiative en matière d’économie circulaire: l’acquisition de chemises et de chemisiers compostables ainsi que de sachets fabriqués avec de la fécule de pommes de terre est actuellement à l’étude.

Et vous, quelle est votre contribution au développement durable? Faites-nous part de votre expérience dans les commentaires!

rédigé par

Lea Freiburghaus

Rédactrice