Actualités, Blog

Colis: 2019, une année record

La Poste n’a jamais traité autant de colis qu’en 2019, c’est-à-dire plus de 148 millions d’envois. Par contre, du côté de la poste aux lettres, la baisse se poursuit.

Fredy Gasser

Section Contenu riche

Un collaborateur de la Poste se tient dans un véhicule chargé de paquets.

C’est la tendance de la branche depuis plusieurs années: le secteur des colis prend de l’ampleur, celui du courrier s’essouffle. En 2019, ce ne sont pas seulement les fêtes de fin d’année qui ont permis à la Poste d’atteindre ce volume de colis record. Tout au long de l’année, il n’a jamais été aussi élevé. Au total, plus de 148 millions de colis ont été traités par la Poste – contre 138 millions en 2018. Par rapport à l’année précédente, le volume de colis a donc augmenté de 7,3%.

Évolution de la quantité de colis entre 2010 et 2019. Nombre en millions d'unités. Année 2010: 108. Année 2011: 107. Année 2012: 111. Année 2013: 110. Année 2014: 111.8. Année 2015: 115.2. Année 2016: 121.7. Année 2017: 129.4. Année 2018: 138. Année 2019: 148.2. 148.2 Mio. colis 2019.

Recul des lettres

Certes, la quantité de lettres adressées transitant par la Poste est encore plus importante que la quantité de colis en 2019, avec environ 1,8 milliards de lettres. Mais, depuis plusieurs années, le secteur du courrier est en recul par rapport à celui des colis – une tendance qui se confirme également en 2019. Le secteur du courrier a perdu 4,8% par rapport à l’année précédente, ce qui correspond à 18% de moins qu’il y a cinq ans.

Évolution de la quanitité de lettres adressées Suisse entre 2010 et 2019. Nombre en millions d'unités. Année 2010: 2365. Année 2011: 2334. Année 2012: 2291. Année 2013: 2259. Année 2014: 2203. Année 2015: 2172. Année 2016: 2089. Année 2017: 2002. Année 2018: 1898. Année 2019: 1807. 1807 Mio. lettres adressées. Suisse 2019.

Petites marchandises: quantités significatives, mais en baisse

Le secteur des petites marchandises – celles qui se présentent sous forme de petits colis et sont souvent glissées dans des enveloppes rembourrées souples ou dans des pochettes plastiques – a enregistré une croissance continue au cours des dernières années avant d’accuser un recul de 5,6% en 2019. Cela s’explique, entre autre, par de nouvelles directives réglementaires qui représentent notamment des obstacles pour l’importation des petites marchandises. De plus, la concurrence sur le marché de la logistique s’est encore renforcée.

Pour la Poste, les quelque 100 000 envois de petites marchandises quotidiens représentent un défi étant donné qu’ils doivent être triés manuellement. C’est pourquoi la Poste investit dans une nouvelle installation de tri à Zurich-Mülligen répondant aux standard les plus modernes au niveau mondial et capable de trier ces envois de manière mécanique. Elle sera mise en service en 2020.

rédigé par

Fredy Gasser