Notre engagement, Corona

«Grâce au fort élan de solidarité, nous sommes en très bonne voie»

Sabine Zeilinger, cheffe du service Communication et porte-parole de la Croix-Rouge suisse (CRS), explique ce qu’il advient des dons effectués en lien avec le coronavirus. À ce jour, la Poste a reversé plus d’un million de francs provenant de la recette des ventes de timbres «COVID-19 Solidarité» à la Croix-Rouge suisse.

Simone Hubacher

Le coronavirus représente également un défi pour la CRS, puisque les dons doivent être distribués rapidement. Comment vivez-vous cette période?

Ces dernières semaines ont été très intenses. La Croix-Rouge suisse a dû adapter ses prestations et recruter de nouveaux bénévoles (car certains de ses membres faisaient partie de groupes à risque) en un temps record. Il lui faut en outre apporter une aide immédiate aux personnes qui sont dans le besoin depuis plusieurs semaines, de manière simple et directe. Même si tout nous avons bien entendu été très sollicités, nous estimons que nous sommes en très bonne voie. Nous sommes extrêmement reconnaissants de l’élan de solidarité dont ont fait preuve la population et les entreprises suisses à travers leurs dons à notre organisation.

Comment se déroule exactement la distribution par l’intermédiaire d’organisations tierces?

Nous affectons les dons à des projets d’aide menés par les organisations de la Croix-Rouge qui profitent directement aux personnes vulnérables mais aussi aux groupes à risque. Concrètement, il s’agit par exemple de services de livraison pour les groupes à risque, de services d’aide et de transport ou d’une aide immédiate pour les familles en proie à des difficultés financières et les personnes isolées. Mais nous avons également soutenu le système de santé, notamment en prenant des mesures de prévention visant à sensibiliser les migrants, en achetant des masques et du matériel de protection pour les bénévoles et les collaborateurs et en prêtant main forte dans les centres de test au service de la Confédération. Tous ces projets sont mis en œuvre par les organisations de la Croix-Rouge ainsi que le Siège de la Croix-Rouge suisse. Les organisations peuvent soumettre des demandes pour leurs offres auprès du Siège à Berne, qui les approuve et les finance simplement et rapidement. En ce qui concerne l’aide immédiate, nous misons sur un processus bien rodé qui, après quelques difficultés initiales, a pu être adapté aux nouveaux défis.

Sur combien d’organisations comptez-vous?

La Croix-Rouge suisse (CRS) est composée de 24 associations cantonales de la Croix-Rouge, de Transfusion CRS Suisse SA et de quatre organisations de sauvetage: l’Alliance suisse des samaritains, la Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage (REDOG), la Société Suisse des Troupes Sanitaires et la Société Suisse de Sauvetage (SSS). Le Siège national à Berne coordonne tous les projets. Accompagnées par des milliers de bénévoles centralisés et décentralisés, ces organisations et leurs douzaines de sous-organisations soutiennent les personnes les plus affectées par la pandémie de coronavirus.

rédigé par

Simone Hubacher

Rédactrice