Corona, Éclairages

Plus de 17 millions: la Poste n’avait encore jamais traité autant de colis qu’en avril 2020.

Ines Schumacher

Il faut analyser ce chiffre pour mieux comprendre la performance qui se cache derrière: cela représente plus de 24 000 colis traités chaque heure, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, pendant tout le mois d’avril 2020. Les collaboratrices et les collaborateurs de PostLogistics y sont parvenus en mettant en place un roulement de deux équipes, du lundi au samedi. Ils ont été efficacement soutenus par le personnel dans les centres courrier ainsi que par les factrices et les facteurs qui ont également traité des colis.

Cet effort commun a permis d’atteindre un record historique dans le traitement des colis. Plus de 17 millions de colis! En un seul mois. «Je suis fier et cela confirme la thèse que nous sommes toujours capables de réaliser des prestations extraordinaires.», explique Dieter Bambauer, responsable de PostLogistics, qui salue l’effort de ses collaborateurs. «C’est tout simplement une performance extraordinaire!»

PostLogistics a également géré des volumes record ces dernières années, notamment pendant les périodes qui précédaient Noël. À titre de comparaison: en décembre 2019, PostLogistics a traité 15,7 millions de colis contre tout juste 13,2 millions en décembre 2017. «Mais il n’y avait encore jamais eu de tels volumes», ajoute Dieter Bambauer. De fait, la crise du coronavirus confronte les parties prenantes aux plus grandes difficultés: beaucoup de collaborateurs sont absents de leur poste de travail parce qu’ils doivent garder leurs enfants ou font partie d’un groupe à risque. À cela vient s’ajouter le fait qu’il faut également respecter les mesures de protection telles que la distanciation sociale dans les centres colis et lors de la distribution des colis. C’est pourquoi PostLogistics ne peut tout simplement pas recourir à davantage de personnel.

Toutes les parties prenantes ont malgré tout maîtrisé cette situation exceptionnelle. Début avril, les hauts représentants des secteurs du commerce et de la logistique ainsi que les partenaires sociaux et la Poste ont pris part à une table ronde afin d’élaborer des solutions pour gérer ensemble ces volumes record. Aujourd’hui, Dieter Bambauer dresse le bilan suivant: «Les mesures que nous avons prises ensemble portent leurs fruits. Et ce constat s’applique également à la collaboration inter-unités.»

Concrètement, la collaboration inter-unité signifie que les collègues de PostMail, surtout, apportent leur soutien à PostLogistics. Les centres courrier et les régions de distribution courrier, temporairement moins sollicités, ont mis leurs capacités de traitement et de distribution de colis à disposition. À cela sont venus se rajouter les nombreux volontaires des autres unités qui accomplissent une partie de leur temps de travail pour le traitement et la distribution des colis dans le cadre de la «bourse aux emplois de la Poste».

rédigé par

Ines Schumacher