Corona, Éclairages

«Les partenaires de longue date s’entraident»

Fredy Gasser

Début avril 2020, la Poste a participé à une table ronde avec des représentants du commerce, de la logistique et des partenaires sociaux afin de pouvoir gérer ensemble les volumes de colis nettement supérieurs à la moyenne enregistrés durant la crise du coronavirus. Une situation exceptionnelle, car dans des circonstances normales, la Poste est en mesure de traiter des volumes de colis aussi importants. Mais pour l’instant, ceux-ci représentent un défi pour la Poste, car des collaborateurs manquent à l'appel, que ce soit parce qu’ils sont eux-mêmes malades, gardent leurs enfants ou appartiennent à un groupe de risques. Afin de respecter les règles de la distanciation sociale, il n’est pas possible d'engager plus de collaborateurs dans le domaine du tri. Bilan après un mois d’aide commune: ce soutien mutuel fonctionne parfaitement bien.

Le groupe Competec, dont la société BRACK.CH est la plus connue, en constitue un bon exemple. Avec plus de 780 collaborateurs, ce groupe réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 811 millions de francs. Les bandes transporteuses y tournent actuellement à plein régime: chaque jour, 22 000 colis quittent le centre logistique hautement automatisé de Willisau en direction des centres colis de la Poste. Le top: ces colis sont déjà pré-triés lorsque la Poste les prend en charge. Ceci est possible grâce à l’infrastructure hautement automatisée de Competec Logistik AG et de son CEO Riet Steiger.

Et ce tri préalable fonctionne: jusqu’à présent, chez Competec Logistik AG, les colis prêts pour l’expédition ont circulé via une installation de transport en direction de la rampe de chargement. Deux caisses mobiles (CM) de la Poste y étaient remplies l’une après l’autre; les collaborateurs de Riet Steiger ont disposé un aiguillage sur l’installation de transport. Ils ont programmé le tri préalable de telle sorte que les colis destinés au centre colis de Frauenfeld soient acheminés dans une CM, alors que ceux pour les centres colis de Härkingen et de Daillens étaient dirigés dans les autres CM. L’avantage pour la Poste: à Härkingen, l’étape de travail qui consiste à trier les colis à destination du centre colis de Frauenfeld est supprimée. En outre, Competec envoie également à la Poste les données qui servent à déterminer quelle caisse mobile est destinée à quel centre colis.

En tant que gros client de longue date de la Poste, Riet Steiger connaît les défis actuels pour toutes les parties prenantes. «Actuellement, nous enregistrons des volumes de commandes correspondant à ceux que nous connaissons habituellement pendant la période précédant Noël», explique-t-il. C’est pourquoi il sait que l’aide mutuelle, comme son tri préalable pour la Poste, fait tout simplement partie de cette période de crise due au coronavirus: «Les partenaires de longue date s’entraident dans les périodes difficiles.»

rédigé par

Fredy Gasser