Actualités

Pas d’adaptations générales des prix pour les colis et les lettres

Pour l’année 2021, la Poste renonce à des adaptations générales des prix courants pour les activités grand public liées aux colis et aux lettres et les repousse aux années suivantes.

Gabriel Ehrbar

L’économie suisse connaît des temps difficiles depuis les mesures contre le coronavirus prises en mars. Partenaire fiable, la Poste assume sa responsabilité et renonce par conséquent à adapter les prix courants pour les activités grand public liées aux colis et aux lettres en 2021. Cette initiative fait suite aux allègements déjà annoncés, tels que les réductions de loyer pour les entreprises occupant des biens immobiliers de la Poste ou les crédits transitoires COVID-19 accordés temporairement par PostFinance pour soutenir le plan d’aide du Conseil fédéral.

Par ailleurs, la Poste a décidé de son propre gré de prolonger d’une année supplémentaire le rabais sur les colis adressés en ligne, qui avait été initialement limité à un an avec le Surveillant des prix: en 2021, la clientèle continuera ainsi de bénéficier d’une réduction de 1.50 franc pour tout colis enregistré en ligne dont le poids n’excède pas 10 kilogrammes. Les colis jusqu’à un poids de 30 kilogrammes bénéficieront d’une remise en ligne de 3 francs.

Le marché et la situation économique de la Poste rendent toutefois nécessaires les adaptations des prix pour les prestations liées aux colis et aux lettres dans les années à venir. Les exigences de qualité et la couverture du service universel restent au même niveau élevé et partant, les coûts structurels des prestations. Le volume de lettres et les opérations au guichet sont en recul depuis des années et les résultats d’exploitation de la Poste n’ont cessé de diminuer ces dernières années du fait des taux bas à PostFinance. Notamment dans le domaine de la poste aux lettres, les quantités se sont réduites au fil des ans en raison du passage au numérique des canaux de communication, ce alors que les prix Courrier A et Courrier B sont inchangés depuis 16 ans.

rédigé par

Gabriel Ehrbar