Personnes

Sous l’emprise de la fièvre du hockey

Matteo Tedoldi est apprenti facteur et joueur de hockey sur glace professionnel chez les U17. Il se réjouit des Jeux d’hiver à Lausanne.

Claudia Langenegger

Le défenseur Matteo Tedoldi à la patinoire du HC Ambrì-Piotta.
Le défenseur Matteo Tedoldi à la patinoire du HC Ambrì-Piotta. (Copyright: Michela Locatelli)

Matteo avait six ans lorsqu’il s’est élancé sur la glace pour la première fois avec son casque, son équipement et sa canne. La fièvre du hockey l’a tout de suite saisi. «Déjà petit garçon, je voulais devenir professionnel», raconte le Tessinois. Aujourd’hui, dix ans plus tard, il est en passe de réaliser son rêve. Il fait partie de l’équipe U17 du HC Ambrì-Piotta et de la sélection de Swiss Olympic.

Quatre fois par semaine, il fait une heure de route de Sorengo à Ambrì pour s’y entraîner et dispute un à deux matchs les week-ends. Mais le hockey ne constitue qu’une activité de loisirs: il passe l’autre moitié de son temps à distribuer des lettres et des colis. Matteo Tedoldi habite à Sorengo et est en deuxième année d’apprentissage de Logisticien CFC Distribution. Lorsque le jeune homme de 16 ans parcourt les rues de Lugano en scooter tôt le matin pour distribuer des lettres et des colis, il est plein d’entrain. Il ne semble guère éprouver de difficulté à mener de front hockey et apprentissage. «Ce n’est pas toujours simple, mais les deux me plaisent. C’est pour cela que j’y arrive», explique le jeune Tessinois. Son travail aussi est un rêve d’enfant: «Lorsqu’enfant, je voyais le facteur avec son vélomoteur jaune, je me disais

Le défenseur Matteo Tedoldi à la patinoire du HC Ambrì-Piotta.
Matteo Tedoldi équipé de pied en cap à l’entraînement. (Copyright: Michela Locatelli)

Des matchs tout l’hiver

Il suit ce qu’on appelle un apprentissage pour sportifs: il travaille à 100% mais ne doit pas faire de tournée les jours de compétition. Pour les congés sportifs plus longs, il met ses vacances à profit.

Il aurait aimé faire partie de la sélection pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse en janvier, mais il n’y est pas parvenu – la concurrence est rude entre les jeunes joueurs. «N’empêche que j’irai certainement voir un match ou deux.»

Duel sur la glace.
Un engagement total sur la glace: le défenseur dans un duel acharné. (Copyright: Michela Locatelli)

Lausanne gagnée par la fièvre olympique

Du 9 au 22 janvier 2020, la compétition battra son plein à Lausanne: près de 2000 athlètes de 70 pays âgés de 15 à 18 ans s’affronteront dans 16 disciplines. Et la Poste sera aussi de la partie avec un timbre-poste spécial. Dans la droite ligne de l’événement, la feuille de timbres promeut les valeurs olympiques de l’excellence, du respect, de l’amitié et de l’identité suisse.

Timbre-poste spécial consacré aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver à Lausanne.
Le timbre-poste spécial consacré aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver à Lausanne est disponible dans toutes les filiales et sur postshop.ch.

rédigé par

Claudia Langenegger

Rédactrice