Notre engagement

Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel

Comment la Poste s’engage-t-elle en faveur de la communauté LGBTIQ? Est-il possible de gérer de manière ouverte et consciente sa propre orientation sexuelle et son identité de genre au travail? Entretien avec Mariel Lemos, responsable Diversité et inclusion du groupe Poste, et Peter Rüfenacht, co-président du réseau interne à la Poste RAINBOW, à propos des enjeux de la diversité et des jalons posés sur la voie de l’inclusion.

Mareike Fischer

Peter Rüfenacht et Mariel Lemos
Copyright: Urs Graber

Du jaune et rien d’autre? Bien sûr que non! Avec deux timbres spéciaux qui présentent la coexistence de différents projets de vie, la Poste s’est reconnue dans les couleurs de l’arc-en-ciel – en faveur de la diversité et de l’inclusion. Comment cela a-t-il été perçu?

Peter Rüfenacht (PR): Le fait que nous ayons choisi la communauté LGBTIQ en tant que sujet de timbre à l’occasion du cinquantenaire des émeutes de Stonewall à New York nous a valu des retours positifs tant au niveau national qu’international. Nous sommes heureux que la Poste ait pu envoyer un signal fort avec un si petit morceau de papier.

Mariel Lemos (ML): De plus, avec nos quelque 49 000 collaborateurs en Suisse, nous représentons une image de la diversité de la population – qui elle-même représente celle de nos clientes et clients. La communauté LGBTIQ constitue également un groupe cible important.

Quelle valeur la Poste accorde-t-elle à la diversité?

ML: En notre qualité d’employeur, nous voulons attirer les meilleurs talents – et ainsi également des personnes de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel qui nous ouvrent leurs points de vue. Nous ne réussissons à proposer des produits et des services à la population suisse que si nous la connaissons et la comprenons avec tous ses besoins. À la Poste, la diversité et l’inclusion sont des sujets traités depuis les années 90 qui n’ont cessé d’évoluer. Notre nouvelle stratégie globale Diversité et inclusion appréhende des dimensions telles que la langue, le handicap, les générations, le genre+, l’origine ainsi que la vision du monde.

Qu’en est-il de la mise en œuvre de cette stratégie dans la pratique?

ML: En tant qu’entreprise de service public, nous avons posé un jalon avec la nouvelle CCT qui entre en vigueur en 2021. Des réglementations élargies concernant le congé de maternité ou de paternité pour les couples hétérosexuels et homosexuels, les conditions d’engagement favorables à la famille, la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée, l’égalité de traitement et la protection contre la discrimination (également de manière explicite en matière d’identité du genre et d’orientation sexuelle) constituent des thèmes importants à cet égard.

PR: Il est important que l’inclusion et la protection contre la discrimination soient ancrées dans la stratégie. Savoir que j’ai droit à l’égalité de traitement me permet de me défendre. Dans le cadre de la mise en œuvre pratique, ce sont surtout nos réseaux internes qui sont actionnés. De même que nous avons le réseau Young Voice pour les jeunes et le réseau MOSAICO pour la diversité linguistique et culturelle, il existe depuis 2015 le réseau interne à l’entreprise RAINBOW pour la communauté LGBTIQ.

Quelles sont les tâches dévolues à RAINBOW?

PR: En tant que point de contact, nous favorisons le dialogue avec les personnes LGBTIQ par-delà les échelons hiérarchiques. Certes, nous ne sommes ni des conseillers sociaux, ni des psychologues diplômés. Mais nous proposons notre aide et un accompagnement. Lors d’un processus de changement de sexe, nous pouvons, par exemple, aider les personnes concernées à franchir les obstacles administratifs et sociaux.

Nous faisons état de notre cause et nous participons régulièrement à la Pride. Dans un premier temps, nous étions dix à marcher courageusement avec la bannière de la Poste – et les gens nous ont applaudi. C’était un moment très fort en émotions. En 2019, nous étions 50 à y participer: une belle réussite!

ML: Dans le journal du personnel, nous avons mis en avant l’invitation à la Pride à l’aide d’une grande annonce colorée. Le but était d’indiquer clairement que la Direction du groupe appuyait cette action. De plus, non seulement la Poste soutient RAINBOW sous l’aspect moral, mais elle en favorise également l’engagement du point de vue financier.

Quelles sont les autres mesures en cours ou planifiées?

PR: Nous avons établi un visuel Poste qui montre les membres de la communauté LGBTIQ. Chercher des modèles prêts à s’exposer publiquement, trouver le bon photographe, refuser les clichés, tels étaient les défis à relever. Il s’agit maintenant d’utiliser ces images: notamment sur le site web de la Poste, dans des prospectus ou encore dans le rapport de gestion. Pour une inclusion qui va de soi.

ML: Nous organisons en permanence des formations autour de la diversité et de la non-discrimination à l’intention des personnes en formation, des recruteurs et des cadres. Afin de ne pas agir uniquement selon une approche descendante, nous recherchons de manière accrue le dialogue avec les responsables du personnel des unités.

Nous misons également sur des manifestations pour libérer le thème de la diversité de son segment de niche. Ainsi, nous lancerons en automne une campagne contre la discrimination à l’échelle du groupe. Par ailleurs, une grande semaine de la diversité aura lieu en octobre, avec de nombreuses actions pour tous les collaborateurs de la Poste.

Comment l’engagement de la Poste est-il perçu par les collaborateurs?

PR: À ce niveau également, nous sommes le miroir de la population de la Suisse. Prenons l’exemple des toilettes non genrées que nous avons installées au siège principal et à Zollikoffen. Certaines voix se sont élevées pour nous demander si nous n’avions pas des problèmes plus importants à régler. Mais, justement, il existe les formes d’identité de genre les plus diverses – et c’est très bien ainsi.

ML: J’ajouterais qu’elles ont toutes leur place à la Poste et doivent s’y sentir bien et acceptées. Avec les toilettes non genrées, nous ne prenons rien à personne, nous élargissons simplement notre offre. De plus, nous faisons comprendre que la Poste participe au discours sociétal et ne passe à côté d’aucune évolution. Nous répondons également, et à juste titre, aux besoins de la jeune génération – car c’est bien elle qui représente notre avenir.

Mais en qualité d’entreprise suisse agissant sur mandat de la Confédération, il est également clair que nous ne pouvons pas nous exposer trop fortement. Dans notre travail en matière de changement culturel et d’inclusion, la patience, la subtilité et la ténacité constituent certainement les principaux facteurs de réussite.

rédigé par

Mareike Fischer