Personnes

«Jouer dans la boue? Il n’y a rien de mieux»

Le rugby, c’est toute la vie de Jens Stuker. Il préfère jouer par temps de pluie, quand le maillot se salit vraiment et que le sol devient spongieux. Avec l’équipe nationale suisse U18, cet apprenti de Poste Immobilier a remporté cet été le championnat d’Europe de rugby à sept.

Sandra Liechti

Section Contenu riche

L’équipe nationale suisse U18 célèbre sa victoire lors du championnat d’Europe de rugby à 7
L’équipe nationale suisse U18 de rugby à 7 a remporté le championnat d’Europe! (Crédits: Rugby Europe)

Six entraînements par semaine, repos le lundi. Jens Stuker, 18 ans, 1,88 m, 87 kg, blond et musclé, a le visage rayonnant lorsqu’il évoque sa grande passion, le rugby. Depuis l’âge de six ans, il se donne corps et âme sur le terrain, avec l’objectif d’aller mettre le ballon derrière la ligne avant de tirer entre les poteaux. Pour cela, il faut une équipe: «Chacun peut avoir une confiance aveugle en l’autre, on est comme une famille», s’extasie-t-il. Avec l’équipe nationale suisse U18, il a remporté cet été le championnat d’Europe de rugby à sept. «C’était un moment incroyable», admet-il fièrement. Il a ainsi réalisé un de ses plus grands rêves à seulement 18 ans.

Comment a-t-il découvert le rugby? Son père a joué dans l’équipe nationale, mais il a dû interrompre sa carrière à cause d’une blessure. Il est ensuite devenu entraîneur et il emmenait son fils de six ans aux entraînements. C’est ainsi que le jeune Jens a apprivoisé le terrain et qu’il a appris à aimer ce sport. «C’est ma passion, toute ma vie tourne autour du rugby!»

Un adversaire plonge sur Jens et lui bloque la jambe pour qu’il ne puisse pas poursuivre sa course avec le ballon.
Jens en pleine action (Crédits: Rugby Europe)

À côté de cela, Jens a une deuxième vie: il suit un apprentissage sportif chez Poste Immobilier (90% du temps au travail, 10% de temps libre pour le sport) pour devenir agent d’exploitation CFC. Là aussi, il s’engage à fond. Parce qu’il n’aime pas rester tranquille. «Il faut toujours que je sois en mouvement, même au travail.» Il aime assurer la maintenance des installations au siège principal de la Poste à Wankdorf, à Berne, et mettre la main à la pâte. «J’ai des tâches variées, chaque jour est différent et passionnant, et mon équipe est super!»

Jens empile des chaises et les porte hors de l’auditorium du siège de la Poste, à Wankdorf, Berne.

Entraînements, matchs, apprentissage et école professionnelle: tout cela laisse peu de temps à Jens pour voir sa famille et ses amis. «Le week-end, je fais surtout mes devoirs, quand je n’ai pas match ou entraînement. Je ne sors pas beaucoup. Mais en ce moment, je dois dire que ça ne me manque pas», confie ce Bernois qui a grandi à Bremgarten.

Jens aime le mouvement, même au travail.

Section Contenu riche

Si on lui demande de décrire le rugby, les mots lui manquent. Jens adore pouvoir se donner à fond sur le terrain et déployer un maximum d’énergie, peut-être aussi exprimer certaines frustrations − toujours avec respect et fair-play. Des tacles secs, un jeu dynamique − c’est ça, le rugby. En douze ans de rugby, Jens comptabilise un pouce cassé et plusieurs commotions cérébrales. Par contre, les bleus, les contusions et les petites blessures sont le lot de chaque entraînement. Ça fait partie du jeu: «Sur le terrain, on ne se fait pas de cadeau, mais la poignée de main à la fin du match est une question d’honneur.» Il aime le fait que le rugby soit un sport respectueux et juste. Mais ce qu’il préfère, c’est quand il pleut: «Jouer dans la boue, quand à la fin du match le maillot est tellement sale qu’on voit à quel point on a bataillé. Il n’y a rien de tel.»


Les deux équipes s’affrontent pour récupérer le ballon de rugby.
La plus forte sortira gagnante de la mêlée si elle parvient à repousser l’adversaire. (Crédits: Rugby Europe)

Des rêves, Jens en a encore beaucoup, «mais rien ne presse», déclare-t-il. Son prochain objectif: jouer au plus haut niveauTarget not accessible en Suisse. Une fois qu’il y sera, il regardera plus loin. Peut-être vers l’étranger. Là-bas, le rugby est plus qu’un simple sport marginal.

Dans la série #HumansOfSwissPost, nous partageons avec vous les histoires de femmes et d’hommes qui travaillent au quotidien pour la Poste. Dans ce cadre, l’accent n’est pas mis sur leur rôle professionnel, mais sur eux-mêmes, avec leurs histoires, leurs hobbies et leurs passions.

rédigé par

Sandra Liechti