Une deuxième vie

Qu’advient-il des tenues postales, véhicules et autres une fois leur durée de vie à la Poste écoulée? Notre priorité absolue est de les réutiliser. Examinons cette deuxième vie.

Janina Gassner
Blog

Section Contenu riche

... pour les tenues postales

Chaque année, la Poste dote 35 000 collaborateurs et collaboratrices de près de 300 000 vêtements. Que deviennent ces montagnes de vêtements quand ils ne sont plus utilisés? Nos collaborateurs ont la possibilité de nous rendre leurs tenues de travail usagées. Nous en faisons ensuite don à la Croix-Rouge suisse Berne-Mittelland où, après une phase de tri, le logo de la Poste est retiré. Les habits pratiquement neufs sont vendus à petit prix par la Croix-Rouge suisse dans ses magasins de seconde main. Les habits de très bonne qualité mais présentant de légers défauts sont donnés, entre autres, à l’Aide suisse aux montagnards. Les familles de montagnards reçoivent ces habits gratuitement. Les articles qui ne peuvent plus être portés sont exploités pour leur énergie thermique. Le produit de la vente des vêtements est réinvesti dans des projets sociaux en Suisse. La Poste assume la responsabilité de ses vêtements de travail, depuis leur production jusqu’à leur élimination. La Fair Wear Foundation nous a désignés comme leader pour notre engagement en faveur d’une production socialement responsable.

Section Contenu riche

... pour les batteries des scooters

Depuis janvier 2017, la flotte de scooters de la Poste est constituée exclusivement de véhicules à deux ou trois roues fonctionnant à l’électricité. Après environ sept ans d’exploitation, leurs batteries ont encore une capacité de stockage de près de 80%. C’est trop peu pour continuer à être utilisées pour la distribution du courrier, mais plus que suffisant pour une utilisation en tant qu’accumulateur stationnaire.

C’est pourquoi nous avons donné vie au programme «Une deuxième vie pour les batteries des scooters». Un accumulateur pilote est installé à l’Umwelt Arena Schweiz; un second suivra en mai 2017 à la gare de Neuchâtel, dans un bâtiment postal, qui a récemment été rénové d’un point de vue énergétique et qui comprend une filiale, des scooters électriques et une installation solaire sur le toit. Cette deuxième vie donnée aux batteries des scooters permet d’utiliser plus efficacement les ressources et d’obtenir un écobilan positif.

Le projet est mené en collaboration avec différents partenaires et soutenu par l’Office fédéral de l’énergie.

Téléchargements

Section Contenu riche

... pour les cars postaux

Chaque année, CarPostal remplace 150 à 200 bus vétustes par des nouveaux. Les véhicules mis hors service ne finissent pas à la casse, mais sont généralement vendus à des intermédiaires, à des entreprises de transport étrangères ou à des organisations d’aide au développement. En dehors de l’Afrique, on les voit souvent dans le sud-est de l’Europe. Là-bas, on a de bonnes chances de croiser un ancien car postal suisse. Pour qu’un car postal puisse à nouveau servir à l’étranger, son aspect est radicalement modifié: outre le logo avec le cor postal, le nouveau propriétaire doit aussi retirer les bandes latérales rouges. Le jaune Poste peut être conservé. De plus, les cars postaux ne peuvent être utilisés qu’à l’étranger, sans quoi ils feraient de la concurrence à la flotte nationale et seraient source de confusion. L’achat d’un car postal est possible en passant par une vente aux enchères à Berne. Les cars d’occasion y sont vendus au plus offrant sur la base de la marque, du modèle, de l’âge, de la taille et du nombre de kilomètres.

Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans le journal du personnel.

Section Contenu riche

Un car postal mis au rebut, photographié en Afrique de l'Ouest par Lukas Biry lors de son périple en vélo.

Section Contenu riche

rédigé par

Janina Gassner

Spécialiste Digital Content