Éclairages

Les idées reçues concernant la Poste

La Poste est-elle cette entreprise monopolistique propriété de l’État qui subsiste grâce aux impôts et ne fait que distribuer des lettres et des colis? Nous examinons cinq idées reçues concernant la Poste.

Claudia Langenegger

Idée reçue n° 1
La Poste est une enterprise détentrice d'un monopole d'Etat

L’ère de l’entreprise publique des PTT est révolue: l’unité administrative de la Confédération a été dissoute en 1998. La Poste a alors vu le jour. Cet établissement autonome de droit public a été transformé en société anonyme en 2013. Le monopole que la Poste détenait sur la distribution de lettres et de colis jusqu’à 5 kilogrammes a été progressivement supprimé. Depuis 2009, la Poste ne dispose plus que d’un monopole résiduel pour les lettres du service intérieur jusqu’à 50 grammes. La Poste fournit toutes les autres prestations en concurrence avec d’autres fournisseurs sur le marché.

Idée reçue n° 2
La Poste vit des impôts payés par les contribuables suisses

La Poste appartient à 100% à la Confédération. Cette dernière lui a attribué un mandat de service universel clairement défini, que la Poste assume toutefois par ses propres moyens. En d’autres mots: la Poste ne perçoit pas de fonds publics de la part de la Confédération. À titre d’exemple, elle finance elle-même le réseau postal et le transport du courrier. Dans les faits, l’argent circule plutôt en sens inverse: la Poste verse chaque année des dividendes s’élevant à environ 200 millions de francs à son unique propriétaire, la Confédération.

Il en va autrement de CarPostal, ses prestations ne relevant pas du mandat de service universel de la Poste. Les lignes CarPostal sont commandées par les cantons et payées par la Confédération et les cantons. Dans le transport régional des voyageurs (TRV) subventionné, CarPostal fournit également, avec d’autres entreprises de transport, des prestations sur mandat de la Confédération et des cantons.

Idée reçue n° 3
La Poste distribue des lettres et des colis

Oui, mais pas seulement. La Poste est composée des six unités suivantes: PostMail, RéseauPostal, PostLogistics, PostFinance, CarPostal et Swiss Post Solutions. PostMail est responsable de la distribution du courrier, RéseauPostal se charge des filiales de la Poste, Swiss Post Solutions assure la distribution d’envois postaux internes au sein de grandes entreprises dans le monde entier, CarPostal s’occupe des cars postaux et du marché des transports, et PostFinance se consacre aux opérations financières. Le traitement des lettres et des colis représente une part considérable des opérations postales. Comptant près de 15 000 postes à temps plein, PostMail constitue la plus grande unité de la Poste avec 36% des équivalents temps plein de l’ensemble du groupe. Avec 2721 millions de francs, PostMail réalise plus d’un tiers des produits d’exploitation et, combiné à PostLogistics, plus de la moitié des produits d’exploitation de la Poste.

Idée reçue n° 4
La Poste réduit son réseau de filiales

Le réseau postal est transformé et non réduit. Seul le nombre de filiales en exploitation propre va diminuer. En revanche, 300 filiales seront réaménagées et modernisées selon un nouveau concept. Quant aux points d’accès, ils se multiplient. Le nombre de filiales en partenariat, d’automates My Post 24, de services à domicile, de points de dépôt et de retrait et de points clientèle commerciale est en constante augmentation.

Fin mars, on dénombrait quelque 3900 points d’accès. En 2020, il devrait y en avoir plus de 4200. Dans les années à venir, environ 200 filiales en partenariat viendront s’ajouter aux plus de mille existantes. La Poste prévoit de porter le nombre de sites équipé d’automates My Post 24 à 200 d’ici à la fin de l’année 2020. Les clients pourront ainsi bénéficier de prestations postales 24 heures sur 24.

Idée reçue n° 5
La Poste manifeste trop d'intérêt pour les innovations et se soucie trop peu de son activité de base

Non, car on ne peut pas séparer clairement les innovations de l’activité de base. L’activité de base – la transmission d’informations et le transport de marchandises et de valeurs – s’inscrit toujours plus dans l’univers numérique. Les innovations sont incontournables: elles contribuent à maintenir le caractère moderne et compétitif de la Poste. Les drones et les cars postaux autonomes attirent toujours beaucoup l’attention – il s’agit de nouvelles technologies captivantes et les informations relatives à ce domaine sont très appréciées du public.

Samuel Rutz, économiste de la concurrence chez Avenir Suisse, a examiné de plus près les «idées reçues sur la Poste» – à lire sur 20minuten (article en allemand).

Copyright: in flagranti ag, inflagranti.ch

rédigé par

Claudia Langenegger

Rédactrice