Personnes

L’accessibilité pour tous

La Poste s’engage en faveur d’un accès sans obstacles pour la clientèle et pour les collaborateurs.

Claudia Langenegger

Copyright: iStock

Handicap visuel, auditif ou fauteuil électrique: une personne en situation de handicap doit faire face à toutes sortes d’obstacles au quotidien. Même ceux qui ne voient ou n’entendent pas bien atteignent vite leurs limites dans ce monde qui évolue toujours plus vite. La Poste s’engage de différentes manières pour qu’il y ait une Poste pour tous.

Le monde numérique pour tous

Les sites Internet poste.ch et postfinance.ch sont adaptés pour être sans barrières et ont donc reçu la certification «Accès pour tous»: ils fonctionnent avec la fonction de lecture des contenus, ils sont utilisables avec le clavier et les images sont décrites par des textes alternatifs. Pour les personnes malentendantes, les vidéos sont sous-titrées.

Le contact client – simple et intuitif

Les nouvelles filiales sont aussi configurées pour être sans obstacles. En effet, beaucoup d’entre elles ont été construites dans ce but. En 2014, la Poste a développé en collaboration avec le Centre pour la construction adaptée aux handicapés des guichets accessibles à tous. Ils disposent par exemple de comptoirs ouverts, d’accès pour les personnes en fauteuil roulant et de lecteurs de carte inclinables. Dans la mesure du possible, les Postomat sont installés plus bas sur les sites qui en comptent plusieurs.

Un accès facilité pour les quatre roues

de l’accessibilité: les écrans d’information pour les voyageurs sont optimisés en continu, 90% des cars postaux sont équipés d’un élévateur et d’une rampe et, si possible, d’un plancher surabaissé.

La diversité dans le monde professionnel

L’intégration est également assurée parmi les collaborateurs. À Hinwil, PostLogistics travaille avec un fournisseur fondé par un couple de malentendants; une femme atteinte d’atrophie musculaire travaille depuis de nombreuses années chez PostFinance); au service linguistique, une jeune femme malvoyante termine son stage; à Berne, le service des ressources humaines collabore avec la fondation Rossfeld, et accueille régulièrement des apprentis de la fondation dans son équipe.

rédigé par

Claudia Langenegger

Rédactrice