Personnes

Les «jeunes loups» présentent la Poste en ligne

Les apprentis en commerce de détail de deuxième année présentent les solutions numériques à la clientèle. Le projet consiste en une séance inaugurale, trois journées d’action dans une filiale et, pour terminer, une matinée de présentation.

Simone Hubacher

Erika Valdez, Moni Pakirathan et Samira Riegel

L’âge moyen sur scène étant de 17 ans, la nervosité est palpable dans toute la salle du Moods au Schiffbau de Zurich: en cette matinée du 23 mai 2019, 18 apprentis gestionnaires du commerce de détail en deuxième année de formation présentent au public des solutions clients numériques comme le login Centre clientèle, e-finance, My Post 24PickPost, pick@home et WebStamp tout en interagissant avec les spectateurs. Ils leur proposent par exemple de faire une photo de la scène et de l’envoyer avec PostCard Creator. Les photos et les vidéos montrent à quel point les apprentis se sont impliqués lors de leurs déplacements ces derniers mois.

Cet événement constitue le point d’orgue d’un projet exigeant mené par une classe de Zurich du formateur David Lei (à gauche). De février à mai 2019, les élèves de cette classe ont amassé, par équipes de trois et de quatre, de vastes connaissances sur les solutions clients numériques de la Poste et le traitement de projets avant de les mettre activement à profit pendant trois jours sur le terrain. Les groupes se sont montrés très autonomes, que ce soit dans la sélection des filiales, dans la définition des axes et des objectifs de la campagne ou dans d’autres domaines encore.

Mûrir en relevant des défis

«Comment s’organisent les équipes? Où vont-elles chercher de l’aide? Comment se comportent-elles les unes avec les autres si c’est moi qui constitue les groupes? C’était fascinant à observer!» confie David Lei, qui a fait sortir les «jeunes loups» de leur zone de confort. Après la journée inaugurale, ils se sont mis immédiatement au travail.

Annapia Rizzo (à droite), l’une des apprenties, donne son ressenti: «Les débuts n’ont pas été évidents dans le groupe, mais nous nous sommes rapidement organisés et nous avons échangé par chat vidéo, Facetime et WhatsApp. Ce mode de communication était même nécessaire, puisque certains habitent à Zurich et d’autres en Thurgovie.» Pour Moni Pakirathan, la phase de conception s’est avérée la plus difficile. «Sans compter l’excitation avant la présentation d’aujourd’hui.» Erika Valdez, qui a participé à la présentation avec Moni en tant qu’animatrice, ajoute: «La gestion du temps a représenté pour moi l’une des principales difficultés.» Les apprentis ont trouvé la journée d’action dans les filiales des plus enrichissantes. Ils ont notamment été impressionnés par la proximité avec les clients dans les filiales avec guichets ouverts.

Un grand pas en avant

David Lei tire les conclusions suivantes: «Grâce à ce projet, nos apprentis ont considérablement gagné en autonomie, mais aussi en maturité.» Ce projet, interne à la Poste, a été mené pour la première fois cette année pour les six classes d’apprentis du commerce de détail en deuxième année de formation. «Il ne s’agit pas d’une exigence de la Confédération ou de la Formation du Commerce de Détail Suisse, mais de la volonté de la Poste elle-même, qui perçoit ce projet comme une importante valeur ajoutée», poursuit le formateur. «La Poste évolue dans le monde numérique. Il est important que cela se traduise dans la formation.»

Copyright: Simone Hubacher

rédigé par

Simone Hubacher

Rédactrice