Zone de contenu principal

Vers l’aperçu

Un amour de cartes postales

De Sandra Gurtner | 04.10.2017

La rencontre de Catherine et Roger n’est pas l’œuvre d’une bonne fée, mais celle d’une carte postale. Les tourtereaux se sont connus il y a deux ans grâce au projet d’échange de cartes postales Postcrossing et sont aujourd’hui mariés.

Le Portugais Paulo Magalhães a fondé Postcrossing en 2005 dans le simple but de recevoir plus de cartes postales. Depuis, son humble souhait s’est transformé en projet gigantesque qui réunit plus de 600 000 personnes issues d’au moins 200 pays. Sur postcrossing.com, un système aléatoire distribue aux usagers les adresses d’autres utilisateurs enregistrés. Tous ceux qui envoient une carte postale à l’adresse qui leur est remise reçoivent également une carte en retour. C’est grâce à une telle carte postale Postcrossing que Catherine et Roger se sont rencontrés. En juillet 2015, la carte de madame parvient de la commune française de Cholet jusqu’à la boîte aux lettres de monsieur à Zofingue. En plein dans le mille: la correspondance continue. Les cartes postales font place aux lettres. Après quelques discussions sur Skype, Catherine et Roger se rencontrent enfin en personne sur les pistes de ski suisses. Catherine a emménagé en Suisse il y a un an et, en février dernier, Roger lui a fait sa demande. Par carte postale, évidemment. Les deux amoureux sont maintenant mariés depuis le mois d’août 2017. Bien que les convives n’aient pas été invités par le biais d’une carte postale, Catherine et Roger les ont néanmoins encouragés à répondre de cette manière. Le couple a reçu plus de 200 jolies cartes, qui ont servi de marque-places au mariage.

©Ann Rachel Photographies

Les cartes postales apportent joie et amitié

Selon Magalhães, le fondateur, il n’est pas rare chez Postcrossing que les expéditeurs et les destinataires des cartes postales restent en contact. En effet, il connaît des centaines d’histoires de gens qui se sont connus ainsi, sont devenus amis et se sont tôt ou tard rencontrés en personne. Il n’en fallait pas moins à la Poste pour décider de consacrer trois timbres-poste à ce projet. Avec des dessins de Max Spring dans le style de la bande dessinée, ces timbres illustrent la façon dont les Suisses sont reliés au monde entier par le biais de Postcrossing. Ils sont désormais disponibles sur postshop.ch. Par ailleurs, il est possible de les scanner avec la Post-App pour découvrir comment fonctionne vraiment Postcrossing. De plus amples informations à ce sujet se trouvent dans La Loupe en ligne.

Catégories