Zone de contenu principal

Vers l’aperçu

La Poste et les CFF simplifient les logins et les rendent ainsi plus sûrs

Communication du 16.12.2016

Services en ligne d’entreprises, e-banking, cyberadministration, offres de mobilité – la numérisation du quotidien exige de plus en plus des utilisateurs qu’ils créent et gèrent différents profils en ligne. C’est compliqué et contraignant, car cette obligation complique l’utilisation de prestations sur Internet et la rend moins sûre. C’est pourquoi la Poste et les CFF lancent conjointement un login standard sur la base d’une identité numérique unique. Celui-ci doit permettre aux particuliers, aux entreprises et aux administrations de remplacer différents logins et mots de passe par un seul, afin de garantir un accès simple et sécurisé au plus grand nombre possible d’offres en ligne. La protection des données figure en tête des priorités. On s’assure entre autres qu’aucun échange de données n’est possible entre les entreprises via l’identité numérique. La nouvelle identité numérique est gratuite pour les utilisateurs. A partir de 2017, elle doit, dans un premier temps, être disponible pour les offres de la Poste et des CFF, puis être étendue ultérieurement aux services en ligne d’autres prestataires suisses et à d’autres applications, p. ex. dans le domaine de la cyberadministration. C’est une entreprise en participation de la Poste et des CFF qui proposera l’identité numérique.

Actuellement, quand on veut acheter des produits et des prestations en ligne, il faut s’enregistrer sur le portail du fournisseur, c’est-à-dire fournir ses coordonnées, et choisir un nom d’utilisateur et un mot de passe. C’est peu commode et la diversité et le manque de clarté peuvent rapidement constituer des facteurs de risque. La Poste et les CFF veulent apporter une contribution durable à la numérisation en Suisse en proposant une identité numérique standardisée. Elle permettra d’accéder à des services en ligne grâce à un login unique sécurisé. A l’avenir, elle simplifiera l’accès aux offres en ligne toujours plus nombreuses et leur utilisation par les clientes et les clients. Les entreprises bénéficieront également de l’amélioration de la qualité de l’identité et pourront étendre et optimiser leurs prestations en ligne. L’identifiant standard pour l’accès aux offres en ligne sera fourni gratuitement aux utilisateurs.

Identité numérique à partir de 2017 – sous réserve de l’approbation de l’entreprise en participation par les autorités compétentes en matière de concurrence

Dans un premier temps, la Poste et les CFF proposeront la nouvelle identité numérique aux utilisateurs enregistrés de leurs services en ligne. L’offre de services en ligne pour lesquels le login standard sera utilisable et le nombre d’utilisateurs devraient connaître une croissance continue. Il est prévu de mettre l’identité numérique à la disposition des clients du portail de la Poste dès 2017 et des clients SwissPass à partir de 2018. Ce sont donc plus de quatre millions de clients qui pourront en profiter dans les deux à trois prochaines années. La Poste et les CFF veulent introduire les prestations basées sur la nouvelle identité numérique via une entreprise en participation sous réserve de l’avis favorable des autorités compétentes en matière de concurrence. La Poste et les CFF sont ouverts à une collaboration avec d’autres entreprises à un moment ultérieur.

La protection des données est primordiale

S’agissant de l’identité numérique, la protection des données constitue une priorité. Les clientes et les clients conservent la maîtrise totale de leurs données personnelles. Les entreprises participantes ne pourront en aucun cas s’échanger les données des clients via cette identité.

La nouvelle identité numérique, conviviale et simple, est en mesure de couvrir toute l’étendue des fonctions, du simple login à la signature numérique et se base sur la SuisseID lancée par la Confédération et co-développée par la Poste. Selon la prestation que l’on souhaite obtenir, quelques informations personnelles suffisent pour une identification et une authentification correctes; parfois, des données complémentaires sont néanmoins nécessaires. Par exemple, l’identification formelle sera soumise à des exigences particulièrement élevées pour les services en ligne relevant de la cyberadministration ou du vote électronique. La nouvelle identité numérique de la Poste et des CFF respectera ces différentes exigences de sécurité en distinguant différents niveaux d’authentification.