Zone de contenu principal

Vers l’aperçu

La Poste trouve un accord avec le Surveillant des prix

Communication du 05.07.2016

La Poste et le Surveillant des prix ont signé un nouvel accord à l'amiable. Le compromis convenu offre aux clients des avantages en matière de prix ainsi que des simplifications. Il tient également compte de l'adaptation des prix et de l’assortiment prévus par la Poste pour 2017. Le prix des courriers A et B en Suisse, dont la dernière hausse remonte à 2004, demeure inchangé de même que celui des colis du service intérieur.

Le nouvel accord à l'amiable est à durée limitée jusqu’au 31 décembre 2017. Il est entré en vigueur le 1er juillet 2016, après échéance au 31 mars 2016 de l'ancien accord trouvé en janvier 2014. Ce compromis offre aux clients les avantages suivants tout en simplifiant leurs affaires avec la Poste:

  • D’ici à la fin 2017, tous les ménages de Suisse recevront une carte avec deux timbres-poste d’1 franc offerts.
  • La Poste abaisse le prix du timbre-poste SMS de 1,20 franc à 1 franc au 1er janvier 2017.
  • Entre juillet 2017 et octobre 2017, les clients obtiennent un rabais de 30% (1,40 franc au lieu de 2 francs/carte) sur les cartes postales payantes envoyées par le biais de l’application PostCard Creator.
  • La Poste prolonge jusqu’à fin 2017 la validité des timbres-poste d’1 franc envoyés à tous les ménages suisses en 2014.
  • La Poste adapte l’assortiment destiné à la clientèle privée à celui de la clientèle commerciale au 1er janvier 2017. La clientèle privée peut désormais envoyer les lettres standard et midilettres de format B5 contre un supplément pour le format de 1,50 franc par envoi pour une épaisseur allant de 20 mm à 50 mm au maximum.
  • Concernant PostPac International, PRIORITY / ECONOMY et les envois URGENT sur le front de la clientèle commerciale, la Poste renonce à une hausse des prix de 3 à 5 francs qui était prévue pour toute lettre de voiture remplie à la main. De plus, un supplément sera désormais imputé à tous les clients privés qui ne remplissent pas la lettre de voiture eux-mêmes mais la font remplir au guichet par la Poste. Ce supplément sera toutefois de 3 francs au lieu des 5 francs prévus auparavant.

Les prix des prestations de la Poste tels qu’ils ont été convenus dans l'accord à l'amiable du 20 janvier 2014 restent dans une large mesure inchangés jusqu’à fin 2017. Outre le prix des colis, cela concerne également les prix des courriers A et B au niveau du service intérieur, dont la dernière augmentation remonte à 2004.

L’accord à l’amiable entre le Surveillant des prix et la Poste tient compte des adaptations des prix et de l’assortiment prévues par la Poste en 2017. La Poste communiquera le contenu précis de ces mesures au cours de l’année.

La Poste a besoin de bénéfices solides

En considération de la situation économique actuelle de la Poste, l’accord avec le Surveillant des prix représente une solution viable. Le contexte économique, le recul des volumes imputable à l’évolution technologique ainsi que la faiblesse persistante des taux d’intérêt dans le secteur financier sont autant de défis majeurs pour la Poste. Cette dernière se doit de réaliser de solides bénéfices si elle veut investir dans l’infrastructure et l’innovation tout en finançant durablement son développement.