Zone de contenu principal

Vers l’aperçu

Avancées du dialogue sur le réseau postal

Communication du 07.02.2017

La Poste a bouclé les premières tables rondes menées avec l’ensemble des 26 cantons dans le cadre du développement annoncé du réseau postal. Les besoins et les pôles de développement régionaux y ont été discutés. La Poste prend maintenant en compte ces premiers enseignements en vue de la deuxième table ronde avec les cantons. D’ici là, toute supposition concernant le développement du réseau postal dans les différents cantons n’est que pure spéculation. A l’issue de ces entretiens, la Poste tirera un premier bilan intermédiaire.

Depuis longtemps déjà, la Poste est en contact régulier avec certaines autorités. Ce dialogue direct avec les cantons, les communes et la population a été renforcé depuis l’automne dernier afin d’accroître la transparence et la sécurité de planification. Lors d’une première table ronde avec chacun des cantons, les besoins régionaux en matière de service postal ont fait l’objet de discussions. Il s’agit notamment de facteurs comme la situation géographique dans les régions rurales, la cohérence avec les plans directeurs cantonaux ou encore le développement économique ou démographique d’une région.

La Poste va maintenant analyser les retours d’information des cantons. Lors d’une deuxième table ronde avec les représentants des cantons qui se déroulera dans les prochaines semaines, les besoins régionaux doivent être approfondis et consolidés. Dans le courant du deuxième trimestre 2017, la Poste tirera un premier bilan intermédiaire et informera sur les enseignements essentiels issus des travaux à propos du réseau postal ainsi que sur les prochaines étapes. Jusqu’à l’issue des entretiens avec les cantons, aucune déclaration sur la situation générale dans un canton ne pourra être effectuée. Les cartes et les listes publiées par le syndicat syndicom ces dernières semaines ne sont donc que pure spéculation qui nourrissent un sentiment d’incertitude et de peur. Ce n’est ni pertinent ni constructif.

La Poste tient particulièrement à ce que la transformation du réseau postal soit mise en œuvre avec le plus grand soin. Dans une démarche de transparence, la Poste présente ses motivations de façon détaillée tant aux autorités qu’à la population et informe en permanence sur l’évolution de la situation dans les régions. C’est pourquoi depuis le début de l’année toute transformation d’office de poste en un nouveau format fait désormais l’objet d’une réunion d’information à l’intention de la population locale et par la même occasion d’une présentation du service postal et de la diversité des offres.  

Augmenter le nombre des points d’accès

En octobre dernier, la Poste a annoncé qu’elle entendait augmenter le nombre de ses points d’accès de 3700 à au moins 4000. Le passage des offices de poste traditionnels au format éprouvé d’agences, en cours depuis des années, devrait se poursuivre au rythme actuel dans les prochaines années. La Poste évitera de procéder à des fermetures d’offices de poste sans remplacement. Elle fournira des solutions alternatives dans chaque cas. En réponse à la critique concernant l’impossibilité de payer en espèces dans les agence postales, la Poste examine des solutions appropriées. La Poste veut également continuer de développer son offre pour la clientèle commerciale.

Grande responsabilité envers les collaborateurs

La Poste assume sa responsabilité sociale et recherche des solutions adaptées pour les personnes touchées par les changements. L’objectif déclaré est d’éviter également à l’avenir les licenciements. La Poste entretient un dialogue actif avec les partenaires sociaux et recherche comme à l’accoutumée des solutions constructions.

Renseignements:
Service de presse Poste, Léa Wertheimer, responsable Service de presse, +41 58 341 08 84, presse@poste.ch