Zone de contenu principal

Vers l’aperçu

La Poste renonce à augmenter ses prix pour les lettres et les colis

Communication du 29.06.2018

Envoyer des lettres et des colis ne coûtera pas plus cher l’an prochain. La Poste renonce à augmenter les prix des lettres et des colis en 2019. C’est ce dont ont convenu la Poste et le Surveillant des prix. En outre, la Poste renonce à facturer la taxe pour la révision douanière de 13 francs pour une année supplémentaire.

La Poste n’a plus augmenté le prix du Courrier A et du Courrier B depuis 14 ans. Malgré la baisse du volume des lettres et un contexte de marché difficile, la Poste renonce l’an prochain également à une hausse des prix – des lettres comme des colis (Economy et Priority). C’est ce dont ont convenu la Poste et le Surveillant des prix. Cette bonne nouvelle pour les clients est synonyme de baisse des recettes pour la Poste, qui doit proposer des prix conformes au marché et alignés sur les coûts pour rester compétitive. Le fait de renoncer à la taxe pour la révision douanière et d’avoir conclu le règlement amiable avec le Surveillant des prix se traduira par un manque à gagner se chiffrant en millions pour l’année 2019. Ceci intervient à une période où le comportement des clients évolue rapidement dans un monde toujours plus numérisé. La Poste se doit de réaliser des bénéfices pour financer elle-même le service universel, se développer et répondre aux exigences modernes de sa clientèle.

La Poste recherche le dialogue pour 2020 et les années suivantes

Le cœur de métier de la Poste ne cesse de décliner. Le volume de lettres et les opérations au guichet sont en recul depuis des années et les bénéfices de la Poste n’ont cessé de diminuer ces dernières années du fait des taux bas. C’est pourquoi la Poste recherchera le dialogue avec le Surveillant des prix dans l’année à venir afin de discuter de la future structure des prix des lettres et des colis à compter de 2020.

Il n’y aura pas de hausse générale des prix des lettres et des colis en 2019. Quelques produits moins utilisés pourront faire ponctuellement l’objet d’adaptations mineures des prix, qui entreront en vigueur début 2019. La Poste informera individuellement les clients concernés.

Renseignements:
François Furer, porte-parole, téléphone: 058 341 19 47, presse@poste.ch