Zone de contenu principal

Vers l’aperçu

La Poste se focalise sur la cybersanté en réseau

Communication du 25.09.2018

Dans le domaine de la cybersanté, la Poste a décidé de mettre à l’avenir l’accent sur sa plateforme E-Health comportant le dossier du patient et sur l’échange d’informations entre les différents acteurs du secteur de la santé tels que les hôpitaux, les cliniques, les cabinets médicaux et les laboratoires. Elle renonce aux activités d’enquêtes sur la qualité et de gestion des registres médicaux. Dix-sept collaborateurs sont concernés par ces changements.

Dans le domaine de la cybersanté, l’unité «Développement et innovation» de la Poste se concentrera à l’avenir sur l’échange d’informations entre les acteurs du secteur de la santé et sur la plateforme E-Health. Cette plateforme numérique comprend notamment le dossier électronique du patient (DEP) et permet la collaboration efficace ainsi que l’échange sûr et fiable d’informations entre les hôpitaux, les cliniques, les cabinets médicaux et les laboratoires. La Poste entend élargir sa plateforme E-Health avec des nouvelles prestations, comme la transmission électronique de données d’image ou de rapports. L’accès des citoyennes et des citoyens aux données relatives à la santé sera ainsi simplifié. Avec le transport simple et sûr d’informations confidentielles, la Poste apporte son soutien au secteur de la santé dans le monde numérique, de la même manière qu’elle le fait dans le monde physique.

En se concentrant sur la mise en réseau des acteurs dans le secteur de la santé, la Poste renonce à ses services dans les domaines spécialisés des registres médicaux et des enquêtes sur la qualité et ainsi à des investissements conséquents qui étaient prévus. La Poste avait repris ces domaines d’activité en 2015 lors du rachat de l’entreprise Health Care Research Institute AG (HCRI), qu’elle a ensuite intégrée à l’unité Développement et innovation en 2016.

Dix-sept collaborateurs dans les secteurs de l’informatique, de la mesure de la qualité et de l’administration sont concernés par ces changements. La Poste examine actuellement la possibilité d’affecter les collaborateurs concernés à d’autres domaines techniques.

Renseignements:
Oliver Flüeler, porte-parole, 058 341 21 95, presse@poste.ch