Zone de contenu principal

Vers l’aperçu

La Poste tient sa promesse et tire un bilan intermédiaire positif de la transformation du réseau postal

Communication du 15.10.2018

Lors de l’inauguration d’une filiale de la nouvelle génération à Fribourg, la Poste a dressé le bilan intermédiaire de la transformation du réseau postal: les résultats sont positifs et les changements se déroulent bien, notamment grâce à un dialogue mené en toute franchise. Le nombre des points d’accès permettant à la clientèle d’utiliser les services postaux a augmenté significativement au cours des deux dernières années. De plus, le déficit du réseau postal a été réduit de 28 millions de francs par rapport à la même période de l’année précédente.

À l’automne 2016, la Poste avait dévoilé en toute transparence ses projets de développement du réseau postal d’ici à 2020 et promis de faire passer le nombre de ses points d’accès à au moins 4200. À mi-parcours, les résultats obtenus dans le cadre de la transformation du réseau postal donnent satisfaction: «Nous avançons comme prévu et nous atteindrons notre objectif», déclare Thomas Baur, responsable RéseauPostal et membre de la Direction du groupe. Celui-ci ajoute que les deux années passées ont été concluantes, bien que difficiles. La Poste a ouvert en mai la millième filiale en partenariat; elle en compte désormais 1033. Mais nous ne sommes qu’à mi-chemin: au cours des deux prochaines années, d’autres points d’accès seront créés et d’autres filiales en exploitation propre seront transformées en filiales en partenariat.

Un dialogue ouvert qui porte ses fruits et se poursuit

La Poste s’est engagée dès 2016 à mener des discussions ouvertes avec les cantons et les communes. Elle tient sa promesse: en deux ans, elle a organisé plus de 550 entretiens avec les cantons et les communes partout en Suisse. Elle a également engagé un dialogue avec les citoyens. «Nous savons que la transformation du réseau postal est un sujet sensible, surtout dans les régions périphériques rurales», tient à souligner Thomas Baur. C’est pour cette raison que l’entreprise a organisé depuis 2016 plus de 270 réunions d’information à l’intention de la population.

La Poste investit dans des filiales modernes

La Poste exprime clairement son attachement à un réseau postal avec des filiales en exploitation propre. «Nos filiales sont l’épine dorsale de notre réseau, et elles le resteront», précise Thomas Baur. Et de poursuivre: «En investissant une quarantaine de millions de francs, la Poste envoie un signal fort dans cette direction; dans un premier temps, elle modernise près de 300 filiales en exploitation propre sur tout le territoire.» S’adaptant aux besoins de sa clientèle, l’entreprise propose également toujours plus de prestations accessibles 24 heures sur 24. D’ici 2020, près de 200 automates My Post 24 supplémentaires viendront renforcer le réseau. Il y aura également du nouveau dans le trafic des paiements; en effet, des stations en libre-service sont actuellement en cours de test.

Le déficit se résorbe

Au cours des années passées, la Poste a enregistré un déficit de quelque 200 millions de francs dans le réseau postal. En transformant celui-ci, elle ne cherche pas à faire disparaître ce déficit, mais tout au moins à le stabiliser. Elle entend bien continuer de financer le service universel par ses propres moyens, c’est-à-dire sans percevoir de subventions. Dans ce domaine, RéseauPostal a pu apporter une contribution importante par rapport à la même période de l’année précédente en réduisant le déficit propre de 28 millions de francs dans le résultat semestriel pour le porter à 60 millions de francs.

Importante diminution des opérations de guichet

Les résultats positifs enregistrés dans la transformation du réseau postal viennent conforter la Poste dans sa conviction d’être sur la bonne voie. La structure obsolète du réseau occasionne des frais élevés, tandis que les clients se rendent de moins en moins souvent au guichet pour y réaliser leurs opérations postales. Le nombre de lettres (- 68%) et de colis (- 44%), mais aussi les prestations du trafic des paiements (- 44%) accusent un net recul au guichet depuis 2000. C’est la raison pour laquelle la transformation du réseau postal est importante et juste. Elle offre aux clients plus de possibilités de meilleure qualité pour réaliser leurs opérations postales et contribue à réduire le déficit du réseau postal.

Renseignements: Service de presse Poste, Nathalie Dérobert, 058 341 21 96, presse@poste.ch
Mediablog: post-medien.ch