Communiqués de presse

Des arguments forts en faveur de la lettre

Sept clients privés sur dix souhaitent continuer à l'avenir de recevoir leur correspondance commerciale, telle que les factures ou les décomptes de salaire, sous forme écrite. C'est ce qui ressort des enquêtes que La Poste Suisse a fait mener auprès de particuliers et de clients commerciaux. Les résultats montrent qu’en dépit des nouveaux médias la lettre a encore de beaux jours devant elle en raison de sa plus grande efficacité. La Poste est par conséquent convaincue que l'acheminement du courrier restera à l'avenir un pilier solide de l'entreprise.

Section Contenu riche

Comment les lettres sont-elles perçues par leurs destinataires et quel rôle jouent-elles pour les entreprises? Pour obtenir des réponses à ces questions, la Poste a fait réaliser une enquête auprès de quelque 1600 particuliers et clients commerciaux en Suisse alémanique et en Suisse romande. Des sondages ont ainsi été effectués, à l'automne 2010 pour l'un et à l'été 2011 pour l'autre, par les instituts de recherche GfK Switzerland SA et Polyquest SA. Ces études arrivent à la conclusion que la communication physique continue à être très appréciée tant par les expéditeurs que par les destinataires et que les lettres et envois publicitaires affichent une plus grande efficacité que le courrier électronique. 

Factures de préférence sur papier 

La majorité des particuliers interrogés souhaite continuer à recevoir la correspondance commerciale au format papier à l'avenir. Une proportion qui s'élève à 76% des personnes interrogées lorsqu'il est question de rappels, à 71% pour les factures et à 67% pour les bulletins de salaire. A cet égard, des réserves sont émises sur la sécurité des données dans les communications électroniques. La lettre est plébiscitée en premier lieu pour sa valeur supérieure, sa plus grande fiabilité et son archivage plus simple. 

Publicité physique mieux acceptée 

Les particuliers interrogés se sentent majoritairement (62%) interpellés personnellement par la publicité reçue par voie postale. Une proportion qui tombe à 23% dans le cas de la publicité par courrier électronique. Dans le même temps, 58% des personnes interrogées ont indiqué ouvrir plus fréquemment les envois publicitaires envoyés par la poste que ceux reçus par e-mail. Le contraire n'était vrai que pour 9% des personnes consultées. De plus, 68% des personnes interrogées considèrent comme sérieuse une entreprise qui leur adresse des envois publicitaires physiques. Dans le cas de la publicité par e-mail, elles ne sont plus que 27%. Chez les jeunes clients aussi, les avantages de la publicité physique prédominent. On ne constate pas de tendance à s'éloigner de la publicité postale. 

Efficacité supérieure de l'envoi postal 

En matière de correspondance commerciale – comme les factures ou les rappels - l'envoi par la poste jouit encore largement des faveurs du public: 97% des entreprises interrogées misent sur l'envoi par la poste pour leur correspondance. L'avantage principal de l'envoi physique réside selon elles dans l'attention accrue qui lui est portée et dans son efficacité. Lors de l'envoi de publicités, un tableau similaire se dessine: 62% des entreprises estiment plus probable que le contenu soit lu si l'envoi publicitaire est envoyé physiquement plutôt que par publipostage électronique. Seuls 3% considèrent au contraire qu'un e-mail sera davantage lu. 

Marché postal: un pilier important de la Poste 

L'année dernière, la Poste a distribué 2,37 milliards de lettres adressées. Avec un résultat d'exploitation de 199 millions de francs, l'acheminement des lettres et des envois publicitaires a constitué en 2010 une des principales sources de rendement de l'entreprise. Alors que le recul quantitatif s'est déjà sensiblement atténué l'année dernière, le premier semestre de 2011 montre une image encore plus positive : le nombre des envois adressés a légèrement progressé. Les résultats des récentes enquêtes attestent qu'à l'avenir aussi, la lettre physique saura conserver sa place vis-à-vis du monde électronique. La Poste est par conséquent convaincue que l'acheminement du courrier restera une activité centrale et, partant, un pilier porteur de l'entreprise. La Poste Suisse continuera à investir très largement dans le courrier tout en veillant à optimiser encore davantage ses prestations, à aménager les processus de manière aussi efficace que possible et à exploiter au mieux les nouvelles possibilités de croissance. Le développement de solutions et de produits innovants aux confins des mondes physique et électronique sont notamment à l'ordre du jour.

Téléchargements

Section Contenu riche