Communiqués de presse

La Poste termine avec un succès un projet de grande envergure pour les cantons

Dans le cadre de l'harmonisation des registres, La Poste Suisse a rassemblé et traité, au cours des quatre dernières années, les données relatives à plus d'un million de logements et plus de 2,5millions de personnes pour le compte des communes et des cantons intéressés. Cette prestation de service avait pour but de transférer l'indicateur fédéral de logement (EWID) du registre des bâtiments et logements au registre des habitants. En remettant les données consolidées aux mandataires, la Poste est donc arrivée au terme du projet. Une fois de plus, elle a pu démontrer ses compétences en matière de gestion des données et de collaboration avec les administrations publiques.

Section Contenu riche

Au cours de ces quatre dernières années, La Poste Suisse a réalisé un projet de grande envergure pour le compte des communes et des cantons: l'unité du groupe Swiss Post Solutions a écrit à des dizaines de milliers de propriétaires de logements et de gestionnaires d'immeubles afin d'établir une liste des locataires dans les logements concernés. Une fois numérisées et traitées, les données ont été comparées par ordinateur au registre national des bâtiments et logements; un numéro de logement logique a été attribué aux logements et à leurs résidents. Près de 2000facteurs et factrices se sont ensuite rendus dans 97000bâtiments, soit 711410logements, afin de compléter les données. Au total, les données de 442217bâtiments, 1,144million de logements et 2,548millions de personnes ont été traitées.

Conversion en un recensement de la population fondé sur le registre

Cette prestation de service a permis à la Poste de soutenir les communes et les cantons intéressés, qui ont dû harmoniser leurs registres conformément aux normes et délais définis dans la loi fédérale du 23juin2006 sur l’harmonisation des registres des habitants et d’autres registres officiels de personnes. Jusqu'à présent, le recensement s'effectuait tous les dix ans, et consistait en l'envoi d'un questionnaire écrit à l'ensemble de la population. Depuis 2010, il est réalisé annuellement et s'appuie sur les registres. Une tâche importante et très complexe dans le cadre de cette conversion était le transfert de l'indicateur fédéral de logement (EWID) du registre des bâtiments et logements aux registres des habitants des communes et des cantons. L'EWID est nécessaire pour attribuer un foyer à chaque personne et sert de base aux statistiques sur les bâtiments et les logements ainsi qu'aux statistiques sur les foyers de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Faciliter le travail des grandes communes

L'attribution de l'EWID représente un défi, en particulier pour les communes importantes de structures d'habitation urbaines: dans le cas de bâtiments possédant plusieurs logements par étage, la numérotation logique des logements est impossible sans informations complémentaires. Afin de soutenir ce type de communes, la Poste a développé une offre de service complète dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP) avec l'OFS. Elle a ainsi pu réaliser des mandats dans neuf cantons (AG, BE, BL, BS, GR, LU, VD, VS, ZH). La Poste a entre-temps transmis aux communes et aux cantons l'ensemble des données, qu'elle a supprimées de ses systèmes. Cette suppression, à l'instar de la collecte des données, a été réalisée conformément à la réglementation en matière de protection des données. Le reste des travaux incombe à présent aux communes.

La preuve des compétences de la Poste

Avec ce mandat, La Poste Suisse a apporté une nouvelle preuve de ses compétences en matière de gestion des données et de collaboration avec les administrations publiques. Il lui a en effet fallu maîtriser un environnement d'une extrême complexité et aux multiples ramifications. Après l'introduction de prestations de service telles que Post SuisseID (signature électronique) ou IncaMail (envois postaux sécurisés), Swiss Post Solutions a pu, grâce à ce projet, enrichir encore davantage son expérience dans le domaine de la cyberadministration.

Section Contenu riche