Communiqués de presse, Communiqués de presse Poste Immobilier Management et Services SA, Communiqués de presse Mobility Solutions SA

La Poste Suisse tient son cap

Lors de son premier exercice comme société anonyme, La Poste Suisse tient bien son cap, avec des résultats comparables à ceux de l’exercice précédent. Après neuf mois, le résultat d’exploitation ajusté (EBIT) atteint 769 millions de francs, contre 682 millions en 2012, soit une progression de 87 millions. Celle-ci s’explique par les bons résultats obtenus sur les marchés financiers et des placements ainsi que par une gestion rigoureuse des coûts. Le bénéfice consolidé normalisé – c’est-à-dire corrigé des effets exceptionnels – atteint 517 millions de francs, contre 645 millions en 2012. Ce recul est dû au fait que le groupe est pour la première fois pleinement assujetti à l’impôt. La Poste affiche des chiffres noirs sur ses quatre marchés.

Au cours des neuf premiers mois de 2013, le résultat d’exploitation (EBIT) a progressé de 87 millions de francs pour atteindre 769 millions, grâce aux bons résultats des opérations financières et des placements, ainsi qu’à la diminution des charges d’exploitation. Le bénéfice consolidé normalisé s’élève à 517 millions de francs, accusant ainsi un recul de 128 millions de francs par rapport à 2012. Ce recul s’explique par le fait que La Poste Suisse est pour la première fois pleinement imposable.

Résultats positifs sur les quatre marchés

Les quatre marchés ont contribué au résultat global positif. Sur le marché de la communication, le résultat d’exploitation (EBIT) a fortement progressé pour atteindre 178 millions de francs (2012: 39 millions). Le recul des produits – résultant principalement de l’externalisation des envois internationaux dans la coentreprise Asendia – a donc pu être largement compensé par l’augmentation des indemnisations de prestations internes ainsi que par une gestion des coûts rigoureuse. Le volume des lettres adressées a reculé de 2,3%, tandis que celui des envois non adressés à légèrement augmenté (+ 0,8%).

Sur le marché de la logistique, la Poste a réalisé un résultat d’exploitation (EBIT) de 94 millions de francs (2012: 99 millions). Le léger recul s’explique principalement par l’augmentation des indemnisations de prestations internes. Le volume des colis a progressé par rapport à 2012, aussi bien sur le marché intérieur (+ 3,7%) qu’à l’importation et à l’exportation (+ 7,6%).

Sur le marché des transports publics, le résultat d’exploitation (EBIT) de CarPostal Suisse SA a légèrement reculé pour s’établir à 27 millions de francs (2012: 32 millions), ce qui s’explique par la pression accrue sur les prix exercée par les commanditaires. Le marché des transports publics ne cesse cependant de croître et la distance totale parcourue par les véhicules de CarPostal Suisse SA a augmenté de 2,9% pour atteindre 98 millions de kilomètres.

Opérant sur le marché des services financiers grand public, PostFinance SA a contribué au bon résultat d’exploitation du groupe à hauteur de 443 millions de francs (2012: 494 millions). Le recul par rapport à l’exercice précédent est dû en particulier à l’augmentation des indemnisations de prestations internes et à la diminution du résultat des opérations d’intérêts. Les marges d’intérêts sont toujours sous pression. PostFinance a cependant pu dissoudre des correctifs de valeur constitués précédemment, avec un effet positif sur le résultat de 46 millions de francs. L’afflux de nouveaux capitaux provenant de clients privés, de PME et de gros clients a permis de compenser les retraits que les banques et les assurances ont dû opérer en application des nouvelles règles régissant leurs relations avec PostFinance en tant que contrepartie, depuis que celle-ci a obtenu le statut de banque. Au final, les fonds de clients ont légèrement progressé pour franchir la barre des 112 milliards de francs. Depuis le début de 2013, pas moins de 36 000 nouveaux clients ont décidé de faire confiance à PostFinance, portant ainsi le nombre total de ses clients à 2,96 millions.

Effets exceptionnels uniques avec incidence sur le résultat

En 2013, le résultat financier de La Poste Suisse comprend trois effets exceptionnels:

  • le résultat provenant de la comptabilisation initiale unique d’impôts différés à la suite du plein assujettissement à l’impôt au 1er janvier 2013, à hauteur de 943 millions de francs;
  • le résultat de 444 millions de francs provenant des modifications de plans de prévoyance et faisant suite à l’adaptation des bases de calcul par la Caisse de pensions Poste;
  • la constitution d’une provision grevant le résultat à hauteur de 105 millions de francs, à la suite de la réévaluation des obligations de prestations de la Poste résultant des ventes de timbres-poste.

Les comptes ont été corrigés des conséquences financières de ces effets exceptionnels (normalisation), afin de garantir la comparabilité des résultats avec ceux de l’exercice précédent et de présenter l’évolution des activités opérationnelles. Les effets exceptionnels sont sans incidence sur les flux de liquidités et n’auront pas de répercussions sur le bénéfice distribuable.

La Poste Suisse s’attend à un bon résultat annuel

La Poste Suisse s’attend également à réaliser un bon résultat sur l’ensemble de l’exercice 2013, même s’il accusera probablement un recul par rapport à 2012.

Chiffres clés du groupe

Chiffres clés Unité 3e trim. 2013 3e trim. 2012[1] Exercice 2012[1]
Produits d'exploitation millions de CHF 6‘152 6‘339 8‘576
Produits d'exploitation normalisés[3] millions de CHF 6'257 6'339 8'576
Résultat d'exploitation[2] millions de CHF 1'108 682 860
Résultat d'exploitation normalisé[2],[3] millions de CHF 769 682 860
en % des produits d'exploitation[3] % 12.3 10.8 10.0
Bénéfice consolidé normalisé[3] millions de CHF 517 645 772
Bénéfice consolidé millions de CHF 1'799 645 772
Total du bilan millions de CHF 118'184 115'340 120'069
Fonds propres millions de CHF 4'967 3'435 3'145
Investissements[4] millions de CHF 290 290 443
Effectif du groupe UP[5] 43'862 44'763 44'605

1  Valeurs de l’exercice précédent ajustées (IAS 19 révisée).
2  Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT).
3  Corrigé(s) des effets exceptionnels.
4  Investissements en immobilisations corporelles, participations et immobilisations incorporelles.
5  UP = unité de personnel. Effectif moyen converti en postes à plein temps, sans apprentis.

Chiffres clés de PostFinance

Chiffres clés Unité[1] 3e trim. 2013 3e trim. 2012 Exercice 2012
Nombre de clients milliers 2'958 2'911 2'922
Nombre de comptes clients, y c. pilier 3a milliers 4'626 4'537 4'549
Fonds des clients[2] millions de CHF 112'064 102'869 103'850
Fonds et titres millions de CHF[2] 5'202 4'432 4'524
Hypothèques[3] millions de CHF[4] 4'355 4'056 4'167
Prêts clients commerciaux millions de CHF 7'116 6'727 6'514
Utilisateurs e-finance milliers 1'528 1'451 1'463
Effectif UP[5] 3'436 3'474 3'479
Transactions traitées millions, cumulées 704 679 932

1  Au jour de clôture (à défaut d’indication contraire)
2  Moyenne cumulée.
3  PostFinance n’accorde pas d’hypothèques de manière autonome. Elle collabore avec des banques partenaires.
4  Nouveau calcul à partir du 1er janvier 2013.
5  UP = unité de personnel. Effectif moyen converti en postes à plein temps.

Principaux chiffres clés des segments (unités du groupe)

30. septembre 2013 unités du groupe Produits expl. normalisés (millions CHF)[1],[3] Résultat expl. normalisé (millions CHF)[2],[3]
Marché de la communication 3‘496 178
Marché de la communication PostMail 2‘158 248
Marché de la communication Swiss Post Solutions 426 0
Marché de la communication Réseau postal et vente 1‘192 -70
Marché de la logistique PostLogistics 1‘152 94
Marché des services financiers grand public PostFinance[4] 1‘780 443
Marché des transports publics CarPostal[5] 602 27
Autres[6] 668 27
30. septembre 2012 unités du groupe Produits expl. (millions CHF)[1] Résultat expl. (millions CHF)[2],[3]
Marché de la communication 3'491 39
Marché de la communication PostMail 2'298 263
Marché de la communication Swiss Post Solutions 407 1
Marché de la communication Réseau postal et vente 1'066 -225
Marché de la logistique PostLogistics 1'119 99
Marché des services financiers grand public PostFinance 1'788 494
Marché des transports publics CarPostal[5] 575 32
Autres[6] 697 18

1  Valeurs de l’exercice précédent ajustées (IAS 19 révisée).
2  Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT).
3  Corrigé(s) des effets exceptionnels.
4  PostFinance est soumise à l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) et donc aux dispositions régissant l’établissement des comptes (DEC). Les comptes établis selon les DEC et selon les normes IFRS présentent des différences.
5  Dans le domaine des transports publics régionaux, CarPostal est soumise à l’ordonnance du DETEC sur la comptabilité des entreprises concessionnaires (OCEC). Les comptes établis selon l’OCEC et selon les normes IFRS présentent des différences.
6  Comprend les unités de services (Immobilier, Technologies de l’information, Achats du groupe et Service linguistique) et les unités de gestion (notamment Personnel, Finances et Communication).