Communiqués de presse

Débuts réussis pour le système de vote électronique de la Poste dans le canton de Fribourg

Environ 5000 Suisses résidant à l’étranger et inscrits dans le canton de Fribourg ont eu la possibilité d’exprimer leur vote par Internet lors du scrutin du week-end dernier. Plus de 33% des électeurs suisses résidant à l’étranger ont utilisé pour la première fois et avec succès le système de vote électronique de la Poste, pour lequel le canton de Fribourg et le canton de Neuchâtel se sont décidés l’an dernier. Ce système est le seul système de vote électronique de Suisse productif et chiffré de bout en bout. Son utilisation s’est déroulée sans incident: un bilan en faveur de la solution de vote électronique sécurisée et tournée vers l’avenir de la Poste.

Les Suisses résidant à l’étranger et enregistrés dans le canton de Fribourg ont pu voter par voie électronique lors de la votation fédérale et des élections cantonales du 27 novembre 2016. 5000 Suisses de l’étranger enregistrés dans des communes fribourgeoises étaient concernés. Environ un vote sur trois a été effectué par voie électronique. La solution de vote électronique de la Poste a été utilisée pour la première fois lors d’un scrutin, et ce, avec succès. Ainsi, en plus d’exercer son activité clé, le transport sécurisé d’informations confidentielles, dans le monde physique, la Poste l’exerce désormais aussi dans le monde numérique. Par ailleurs, les données chiffrées sont enregistrées exclusivement dans les centres de calcul sécurisés de la Poste en Suisse.

Un système de vote électronique équipé pour l’avenir

Le vote électronique dans le canton de Fribourg s’adresse dans un premier temps aux Suisses de l’étranger et doit être proposé dans un deuxième temps aux citoyens résidant en Suisse. La solution de la Poste est actuellement le seul système productif de Suisse qui dispose d’un chiffrement sans faille de bout en bout, qui garantit que les «enveloppes-réponse» ne puissent pas être ouvertes ni lues entre l’enregistrement du vote sur l’appareil de l’électeur et l’ouverture de l’urne par le comité électoral du canton. D’ici fin 2017, la solution sera développée de manière à ce qu’en principe tous les électeurs puissent voter par Internet, dès que le Conseil fédéral aura donné son autorisation et que les bases pour ce faire seront également réunies dans les cantons. Pour les cantons comme Fribourg ou Neuchâtel, qui utilisera la solution de vote électronique de la Poste pour la première fois en février 2017, cela apporte une sécurité en matière de planification et d’investissements.

Souveraineté et transparence comme bases de confiance pour le vote par Internet

La Poste est convaincue que seule une solution transparente et politiquement neutre peut réussir à long terme. La solution de vote électronique de la Poste tient compte de la diversité des cantons. Elle garantit leur totale souveraineté politique. «Que ce soit lors de la préparation, pendant le scrutin ou lors du décompte des suffrages, les cantons partenaires ne délèguent pas à la Poste leurs droits et devoirs politiques; le rôle de la Poste reste le même que dans le monde physique», souligne la directrice générale Susanne Ruoff. Parce que la Poste s’engage durablement pour le vote électronique, la transparence est également un point central. C’est pourquoi la Poste publiera sous peu la documentation concernant le processus de vote électronique, la déclaration du protocole de vote électronique, la construction de l’infrastructure informatique ainsi que les mesures de sécurité informatique prises. Un environnement public de démonstration doit également permettre aux personnes intéressées de participer à un scrutin test.