Communiqués de presse, Communiqués de presse Mobility Solutions SA, Communiqués de presse Poste Immobilier Management et Services SA

Résultat de la Poste en baisse dans un environnement de marché difficile

La Poste clôt le premier semestre 2016 sur un bénéfice consolidé de 313 millions de francs (exercice précédent: 391 millions). L’environnement de marché dans lequel elle opère reste difficile. Le résultat d’exploitation (EBIT) a diminué pour s’établir à 383 millions de francs (exercice précédent: 504 millions), suite au recul de la contribution des marchés de la communication, de la logistique et des services financiers.

Au premier semestre 2016, la Poste a réalisé un bénéfice consolidé de 313 millions de francs, en baisse de 78 millions par rapport à l’exercice précédent. Se montant à 383 millions de francs, le résultat d’exploitation a diminué de 121 millions. La marche des affaires a été marquée par le recul persistant du volume des lettres, par la pression accrue sur les marges dans le secteur des colis ainsi que par la faiblesse des taux d’intérêt sur le marché des services financiers. Affichant une légère progression de 1,2%, les produits d’exploitation ont atteint 4150 millions de francs (exercice précédent: 4100 millions).

Marchés de la communication et de la logistique

Sur le marché de la communication, le résultat d’exploitation de la Poste s’est élevé à 94 millions de francs (exercice précédent: 137 millions). Le recul accentué du résultat de Réseau postal et vente s’explique pour l’essentiel par le nouveau mandat de prestations interne de l’unité. PostMail et Swiss Post Solutions sont en revanche parvenues à respectivement maintenir et augmenter leur contribution au résultat. Atteignant 3,5%, le recul du volume des lettres adressées s’est accéléré par rapport à l’exercice précédent. Le résultat de Swiss Post Solutions a atteint 10 millions de francs, affichant ainsi une progression de 4 millions.

Sur le marché de la logistique, PostLogistics a réalisé un résultat d’exploitation de 52 millions de francs (exercice précédent: 65 millions). Le marché de la logistique reste marqué par une concurrence et une pression sur les prix croissantes, en Suisse comme à l’étranger. Le résultat d’exploitation a reculé malgré l’augmentation des produits résultant de la hausse de 6,5% du volume des colis et la demande accrue de solutions de logistique des valeurs, ce qui s’explique par l’adaptation du mandat de prestations interne de l’unité.

Sur le marché du transport de voyageurs, le résultat d’exploitation de CarPostal s’est accru de 2 millions de francs pour atteindre 21 millions. Cette progression est due pour l’essentiel au bas niveau persistant du prix des carburants. En raison de la diminution des fonds à la disposition des collectivités publiques commanditaires des prestations de transport, la pression sur les prix s’est encore accrue.

Accentuation du désavantage concurrentiel de PostFinance

Sur le marché des services financiers, PostFinance a réalisé un résultat d’exploitation (EBIT) de 237 millions de francs (exercice précédent: 280 millions). Ce recul de 43 millions de francs s’explique principalement par l’augmentation des correctifs de valeur forfaitaires dans le portefeuille des immobilisations financières (– 79 millions), alors qu’au premier semestre de l’exercice précédent, on avait comptabilisé des reprises de dépréciations de portefeuille (+ 30 millions). Le résultat des opérations d’intérêts a diminué de 17 millions de francs, par manque de possibilités de placement rentables, une situation qui va persister durant l’exercice en cours. Les bénéfices tirés de la vente de portefeuilles d’actions ont permis d’atténuer le recul du résultat. Le résultat du référendum sur le Brexit, au Royaume-Uni, a entraîné une légère augmentation à court terme du volume du négoce de devises pour le compte de clients. Quant au patrimoine des clients, il s’est accru aussi bien pour les particuliers que pour les clients commerciaux, si bien que les avoirs de PostFinance en compte de virement auprès de la Banque nationale suisse dépassent le montant exonéré de l’intérêt négatif. Le désavantage concurrentiel résultant pour PostFinance du fait qu’elle n’a pas le droit d’octroyer des crédits et des hypothèques à son compte va encore s’accentuer. Dans l’actuel environnement de marché marqué par des taux d’intérêt négatifs, il apparaît clairement que cette interdiction d’octroi de crédits est économiquement dommageable et qu’elle met en péril la rentabilité durable de PostFinance.

Adaptation systématique aux besoins des clients

La Poste a la ferme intention de proposer des services de première classe à ses clients à l’avenir également, ce qui l’oblige à réaliser de solides bénéfices qu’elle puisse réinvestir dans ses activités. Elle doit en effet développer ses points d’accès et continuer à offrir à ses clients un accès simple et diversifié à ses produits et services, tout en se dotant d’une infrastructure dont le financement puisse être assuré. La Poste prévoit qu’elle atteindra les objectifs financiers du propriétaire en 2016 également.

Chiffres clés du groupe

Chiffres clés Unité Exercice 2015 1er semestre 2015 1er semestre 2016
Produits d’exploitation millions de CHF 8‘224 4‘100 4‘150
Résultat d’exploitation (EBIT)[1] millions de CHF 823[2] 504[2] 383
en % des produits d’exploitation % 10,0[2] 12,3[2] 9,2
Bénéfice consolidé millions de CHF 645[2] 391[2] 313
Total du bilan millions de CHF 120‘327 121‘662 127‘889
Fonds propres millions de CHF 4‘385 5‘227 4‘276
Flux de trésorerie des activités d’investissement millions de CHF -325 -404 -289
Effectif du groupe Poste UP[3] 44‘130 44‘018 43‘732

1 Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT).

2 Valeur normalisée.

3 UP = unité de personnel. Effectif moyen converti en postes à plein temps, sans apprentis.

Chiffres clés de PostFinance SA

Chiffres clés Unité[1] Exercice 2015 1er semestre 2015 1er semestre 2016
Nombre de clients milliers 2‘951 2‘946 2‘944
Nombres de comptes clients milliers 4‘835 4‘810 4‘770
Patrimoine des clients millions de CHF 114‘866 113‘115 117‘630
Fonds, titres, assurances-vie millions de CHF 7‘772 7‘614 7‘488
Hypothèques[2] millions de CHF 5‘089 4‘904 5‘174
Prêts clients commerciaux utilisés millions de CHF 9‘063 8‘742 8‘215
Utilisateurs e-finance milliers 1‘683 1‘657 1‘717
Effectif UP[3] 3‘571 3‘527 3‘622
Transactions traitées millions, cumulées 1‘020 499 516

1 Au jour de clôture (à défaut d’indication contraire).

2 En coopération avec des banques partenaires.

3 UP = unité de personnel. Effectif moyen converti en postes à plein temps. Effectif maison mère PostFinance.

Principaux chiffres clés des segments (unités du groupe)

30 juin 2016 Unités du groupe Produits d’exploitation (millions de CHF)[1] Résultat d’exploitation (millions de CHF)[1] [2]
Marché de la communication PostMail 1‘485 183
Marché de la communication Swiss Post Solutions 285 10
Marché de la communication Réseau postal et vente 576 -99
Marché de la logistique PostLogistics 772 52
Marché des services financiers PostFinance[3] 1‘126 237
Marché du transport de voyageurs CarPostal[4] 457 21
Autres[5] - 457 -21
30 juin 2015 Unités du groupe Produits d’exploitation (millions de CHF)[1] Résultat d’exploitation (millions de CHF)[1] [2] [6]
Marché de la communication PostMail 1‘389 184
Marché de la communication Swiss Post Solutions 300 6
Marché de la communication Réseau postal et vente 776 -53
Marché de la logistique PostLogistics 757 65
Marché des services financiers PostFinance[3] 1‘114 280
Marché du transport de voyageurs CarPostal[4] 416 19
Autres[5] - 465 3

1 Les produits et le résultat d’exploitation (EBIT) des segments sont présentés avant les frais de siège, les droits de licence et la compensation des coûts nets.

2 Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT). Le recul accentué du résultat (EBIT) de Réseau postal et vente par rapport à l’exercice précédent s’explique principalement par le nouveau mandat de prestations interne de l’unité, en vertu duquel la responsabilité des produits postaux pour particuliers a été transférée de cette dernière à PostMail et à PostLogistics.

3 PostFinance SA applique également les Prescriptions comptables pour les banques, négociants en valeurs mobilières, groupes et conglomérats financiers (PCB). Les comptes établis selon les PCB et ceux établis selon les IFRS présentent des différences.

4 Dans le domaine des transports publics régionaux, CarPostal Suisse SA est soumise à l’ordonnance du DETEC sur la comptabilité des entreprises concessionnaires (OCEC). Les comptes établis selon l’OCEC et ceux établis selon les IFRS présentent des différences.

5 Comprend les unités de services (Immobilier et Technologies de l’information) et les unités de gestion (notamment Personnel, Finances et Communication).

6 Valeur normalisée.

Sur le même thème