Communiqués de presse, Communiqués de presse Mobility Solutions SA

Un bon début d’exercice pour la Poste

Au premier trimestre 2017, la Poste a réalisé un bénéfice consolidé de 267 millions de francs, en hausse de 75 millions par rapport à l’exercice précédent. Le résultat d’exploitation (EBIT) a progressé de 126 millions de francs pour atteindre 333 millions. Cette progression s’explique principalement par les bénéfices résultant de la vente de deux portefeuilles d’actions de PostFinance. Les mesures mises en œuvre pour gagner en efficience dans notre cœur de métier ainsi que le développement de nos services y ont également contribué.

Durant les trois premiers mois de l’exercice 2017, la Poste a réalisé un bénéfice consolidé de 267 millions de francs (exercice précédent: 192 millions). Le résultat d’exploitation s’est élevé à 333 millions de francs, contre 207 millions l’exercice précédent. Cette augmentation est due pour l’essentiel aux bénéfices uniques tirés de la vente de deux portefeuilles d’actions sur le marché des services financiers. Affichant une légère progression de 2,7%, les produits d’exploitation ont atteint 2125 millions de francs.

«Le résultat du premier trimestre montre que les mesures adoptées pour améliorer notre efficience portent leurs fruits, de même que le développement de nos services», a souligné Susanne Ruoff, directrice générale de la Poste. «Ce bon début d’exercice n’en diminue pas pour autant la nécessité de poursuivre la transformation de la Poste à long terme, car l’évolution structurelle de l’environnement de marché continue d’exercer une forte pression sur les unités du groupe.»

Recul persistant du volume des lettres

Au premier trimestre 2017, PostMail a réalisé un résultat d’exploitation de 105 millions de francs, en baisse de 7 millions par rapport à l’exercice précédent. Le recul du volume des envois a certes ralenti, mais cela s’explique par le fait que le premier trimestre comptait cette année deux jours ouvrables de plus que l’an dernier. Le nombre de lettres adressées a diminué de 1,9% (exercice précédent: - 3,3%). Le volume des journaux distribués a également subi une baisse de 1,9% (exercice précédent: - 2,3%). Les charges d’exploitation de PostMail ont diminué, mais cela n’a pas suffi à compenser le recul des produits d’exploitation, qui se sont établis à 738 millions de francs (exercice précédent: 761 millions).

Nouvelle augmentation du nombre de colis

PostLogistics a réalisé un résultat d’exploitation de 27 millions de francs, en hausse de 3 millions par rapport à l’exercice précédent. A l’origine de cette progression: la croissance de 6,5% (exercice précédent: 3,9%) du nombre de colis. Atteignant 392 millions de francs, les produits d’exploitation affichent une augmentation de 11 millions, légèrement supérieure à celle des charges.

Réseau postal et vente: résultat stable

Réseau postal et vente a enregistré un résultat d’exploitation de -46 millions de francs. La Poste est parvenue, grâce à la transformation du réseau des offices de poste, à contenir les pertes subies dans les activités relevant de son cœur de métier (lettres, colis et versements). Les versements effectués aux guichets ont reculé de 4,5%. Se montant à 293 millions de francs, les produits d’exploitation ont diminué de 15 millions par rapport à l’exercice précédent.

Nette amélioration du résultat d’exploitation de Swiss Post Solutions

Swiss Post Solutions a réalisé un résultat d’exploitation de 9 millions de francs, en hausse de 50% par rapport à l’exercice précédent. Les produits d’exploitation ont reculé de 8 millions de francs pour s’établir à 138 millions. Cette évolution s’explique principalement par la vente d’activités non stratégiques et par des effets de change négatifs, imputables à la faiblesse de la livre britannique. Les charges d’exploitation se sont aussi inscrites à la baisse, grâce notamment à des mesures d’amélioration de l’efficience et d’optimisation.

PostFinance: résultat des opérations d’intérêts toujours sous pression

La situation tendue qui persiste sur les marchés financiers et des capitaux tant nationaux qu’internationaux, avec des taux d’intérêt très bas ou même négatifs, reste un défi majeur pour PostFinance, même si son résultat d’exploitation a progressé à 239 millions de francs (+ 137 millions). L’essentiel de cette progression s’explique par le bénéfice unique de 109 millions de francs tiré de la vente de deux portefeuilles d’actions, ainsi que par le recul de 51 millions de francs des charges d’exploitation, dû principalement à la diminution des correctifs de valeur de portefeuille. Les opérations d’intérêts restent la principale source de revenus de PostFinance. Les produits d’intérêts ont accusé un recul de 24 millions de francs.

Recul du résultat de CarPostal

CarPostal a réalisé un résultat d’exploitation de 10 millions de francs, en recul de 4 millions par rapport à l’exercice précédent malgré l’augmentation de 1,3% du nombre de kilomètres parcourus, qui a atteint 38,9 millions. Ce recul s’explique notamment par l’absence des deux effets uniques qui avaient eu une incidence positive sur le résultat d’exploitation au premier trimestre 2016. Le résultat du premier trimestre 2017 a en outre été grevé d’une augmentation des charges de prévoyance ainsi que de la hausse des prix des carburants.

Stabilisation du résultat opérationnel grâce aux mesures d’amélioration de l’efficience

Abstraction faite de l’effet unique résultant de la vente des portefeuilles d’actions, le résultat du premier trimestre est stable par rapport à l’exercice précédent. Si l’on fait également abstraction des mesures de transformation du réseau des offices de poste et de celles concernant notre cœur de métier, il est légèrement inférieur. Cela montre que les mesures d’amélioration de l’efficience dans toutes les unités de la Poste sont et resteront indispensables pour assurer la stabilité du résultat opérationnel. Dans le même temps, la Poste s’emploie, dans le cadre de sa transformation, à rapidement s’ouvrir de nouvelles sources de revenus sur ses différents marchés.

Renseignements:
Léa Wertheimer, Service de presse Poste, 058 341 08 84, presse@poste.ch