Communiqués de presse

Résultat conforme aux prévisions dans un environnement de marché difficile

Au cours des trois premiers trimestres de 2019, la Poste a réalisé un bénéfice consolidé de 263 millions de francs, en recul de 54 millions par rapport à l’exercice précédent. Ce recul s’explique principalement par les conditions de marché difficiles, qui se sont notamment traduites par une diminution de 129 millions de francs des produits d’intérêts chez PostFinance.

Section Contenu riche

PostFinance et PostMail sont les unités qui ont toujours le plus contribué aux bons résultats de la Poste, mais les conditions-cadres sont aujourd’hui difficiles, pour l’une comme pour l’autre. Grâce à des gains d’efficacité et malgré un nouveau recul du volume des lettres, PostMail a néanmoins réalisé un bon résultat. PostFinance fait également tout ce qui est en son pouvoir, mais la faiblesse persistante des taux d’intérêt a un effet négatif sur le résultat du groupe qu’il n’est plus possible de compenser à long terme par d’autres produits ou par des gains d’efficacité. Même la croissance du volume des colis ne suffit pas. Cette croissance est certes réjouissante, mais le marché des colis est très concurrentiel et la Poste ne peut maîtriser l’augmentation des volumes que moyennant de gros investissements dans ses infrastructures. «Le recul du résultat au troisième trimestre par rapport à l’exercice précédent est conforme à nos prévisions et reflète l’environnement de marché difficile dans lequel la Poste opère. Grâce aux intenses efforts menés dans toutes les unités, le résultat n’a toutefois pas autant reculé que la détérioration des conditions-cadres le laissait présager», souligne Alex Glanzmann, responsable Finances de la Poste. La Poste suit avec grand intérêt le débat ouvert par le Conseil fédéral sur l’éventuelle levée de l’interdiction d’octroyer des crédits. Pour faire face aux défis majeurs qui se posent à elle, la Poste cherche également à s’ouvrir de nouvelles sources de revenus. «Nous voulons continuer à financer le service universel par nos propres moyens, mais force est de constater, au vu des mauvaises conditions-cadres actuelles, que ce ne sera peut-être plus possible à moyen terme», relève Alex Glanzmann.

Augmentation du volume des colis

Le volume des colis traités par la Poste a de nouveau augmenté, affichant une progression de 7%. La Poste distribue plus d’un demi-million de colis par jour ouvrable en moyenne. Le marché des colis est cependant très concurrentiel, d’où une forte pression sur les prix. De plus, l’augmentation constante des volumes nécessite d’opérer de gros investissements dans de nouveaux centres colis, ce qui explique que le résultat d’exploitation de PostLogistics a diminué de 5 millions de francs à 96 millions. Atteignant 1251 millions de francs, les produits d’exploitation ont en revanche progressé de 32 millions. Les investissements à long terme opérés dans les nouveaux centres colis régionaux se traduisent par une nette amélioration des processus logistiques. Le centre colis récemment inauguré à Cadenazzo (TI) a par exemple permis de délester celui de Härkingen (SO).

Diminution du volume des lettres

Bien que le volume des lettres ait de nouveau diminué, accusant un recul de 4,5%, PostMail a enregistré un résultat d’exploitation de 257 millions de francs, en hausse de 4 millions par rapport à l’exercice précédent. Cela s’explique par le fait que l’unité est parvenue à réduire ses charges d’exploitation de 81 millions de francs, face à un recul de 77 millions de ses produits d’exploitation, résultant pour l’essentiel de la diminution du volume des lettres. La poste aux lettres est un bon exemple de l’importance de l’engagement des collaborateurs au quotidien. Toutefois, le potentiel d’optimisation disponible chez PostMail diminue et ne permettra bientôt plus de compenser la baisse des recettes due au recul du volume des lettres et des journaux.

Collaborateurs très engagés

Le résultat d’exploitation (EBIT) de la Poste a reculé de 22 millions de francs pour s’établir à 371 millions. Ce recul est imputable en particulier à la faiblesse persistante des taux d’intérêt sur le marché des services financiers et à la situation tendue qui règne sur les autres marchés, en termes à la fois de volumes et de concurrence. Cette évolution négative dure depuis plusieurs années et la Poste a souvent évoqué les difficultés qui en résultent, même si elle met tout en œuvre pour les contrer. L’engagement des collaborateurs peut se mesurer à l’aune des résultats des autres unités, notamment de RéseauPostal, dont le déficit a nettement diminué ces dernières années. Au troisième trimestre 2019, l’unité a enregistré un résultat d’exploitation de -103 millions de francs. Cela représente certes une diminution de 9 millions de francs par rapport à l’exercice précédent, mais cette diminution s’explique par la constitution de provisions pour des restructurations annoncées. Quant à Swiss Post Solutions, elle continue à contribuer au résultat du groupe. En constante progression, son résultat d’exploitation s’est amélioré de 3 millions de francs pour atteindre 25 millions, soit une augmentation de 14% par rapport à l’exercice précédent. Ses produits d’exploitation se sont accrus de 16 millions de francs à 445 millions.

Cars postaux de plus en plus appréciés

Les voyageurs sont de plus en plus nombreux à apprécier l’offre de transports publics complète de CarPostal, ce qui s’explique notamment par l’étoffement de l’horaire. Les produits d’exploitation ont augmenté de 2%. L’exercice précédent, CarPostal avait dû rembourser des subventions perçues en trop aux commanditaires. L’absence de tels remboursements durant la période sous revue explique l’amélioration de 12 millions de francs du résultat d’exploitation, qui s’est ainsi établi à -8 millions. Avec la vente de CarPostal France à Keolis S.A., fin septembre 2019, la Poste a mis fin à l’engagement de CarPostal en France. CarPostal se concentre désormais sur les marchés suisse et liechtensteinois.

Chiffres clés du groupe

Unité Exercice 2018 30.09.2018 30.09.2019
Produits d’exploitation millions de CHF 7’268 [1] 5’390 [1] 5’307
Résultat d’exploitation (EBIT) [2] millions de CHF 507 [1] 393 [1] 371
Bénéfice consolidé millions de CHF 405 317 263
Total du bilan millions de CHF 124’202 [1] 128’108 [1] 123’553
Fonds propres millions de CHF 6’732 [1] 6’993 [1] 7’014
Investissements millions de CHF 412 275 305
Effectif du groupe UP [3] 39’932 [4] 39’928 [4] 39’523

 

1 Valeur ajustée. RéseauPostal a modifié la présentation du chiffre d’affaires et des charges des biens commercialisés. CarPostal a classé le groupe CarPostal France comme activité abandonnée.
2 Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT).
3 UP = unité de personnel; effectif moyen converti en postes à plein temps (hors apprentis).
4 Dans le segment PostMail, le calcul de l’effectif moyen en équivalents plein temps (hors apprentis) de deux filiales a été remanié, ce qui a entraîné l’ajustement de la valeur de l’exercice précédent. Dans le segment CarPostal, la valeur de 2018 a été ajustée suite à la classification du groupe CarPostal France comme groupe sortant détenu en vue de la vente et activité abandonnée.

Chiffres clés de PostFinance SA

Unité Exercice 2018 30.09.2018 30.09.2019
Nombre de clients milliers 2’857 2’880 2’764
Patrimoine des clients millions de CHF 118’943 121’070 117’511
Patrimoine des clients dans solutions de partenaire millions de CHF 10’074 10’497 11’610
Hypothèques [1] millions de CHF 5’816 5’789 5’944
Évolution du patrimoine des clients (millions de CHF -854 1’273 -1’432
Effectif UP [2] 3’325 3’346 3’238

 

1 En coopération avec des banques partenaires.
2 UP = unité de personnel; effectif moyen converti en postes à plein temps; effectif maison mère PostFinance.

Principaux chiffres clés des segments

30.09.2019 Produits d’exploitation
(millions de CHF)
Résultat d’exploitation
(millions de CHF) [1]
Marché de la communication PostMail 1’912 257
Marché de la communication Swiss Post Solutions 445 25
Marché de la communication RéseauPostal [2] 503 -103
Marché de la logistique PostLogistics 1’251 96
Marché des services financiers PostFinance 1’245 207
Marché du transport de voyageurs CarPostal 632 -8

 

30.09.2018 Produits d’exploitation
(millions de CHF)
Résultat d’exploitation
(millions de CHF) [1]
Marché de la communication PostMail 1’989 253
Marché de la communication Swiss Post Solutions 429 22
Marché de la communication RéseauPostal [2] 543 [3] -94
Marché de la logistique PostLogistics 1’219 101
Marché des services financiers PostFinance 1’315 218
Marché du transport de voyageurs CarPostal 620 [3] -20 [3]

 

1 Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT).
2 Pour plusieurs produits de tiers, la Poste présente désormais sa marge en tant que chiffre d’affaires. Appliquée avec effet rétroactif au 1er janvier 2018, cette nouvelle méthode rend plus adéquatement compte de l’activité concernée. Ce changement n’a pas d’incidence sur le résultat de RéseauPostal.
3 Valeur ajustée. Comme indiqué dans la note 2, RéseauPostal a modifié la présentation du chiffre d’affaires et des charges des biens commercialisés. CarPostal a classé le groupe CarPostal France comme activité abandonnée.

 

Renseignements:

Service de presse Poste, François Furer, porte-parole, 058 341 19 47, presse@poste.ch