Communiqués de presse

La Poste n’accepte plus de lettres et de colis vers la Chine dans ses filiales

En raison du coronavirus, de nombreux vols internationaux vers la Chine sont supprimés. L’envoi de lettres et de colis de Suisse vers la République populaire de Chine est donc temporairement restreint. Jusqu’à nouvel ordre, la Poste n’accepte plus de lettres et de colis vers la Chine dans ses filiales et ses filiales en partenariat.

Claudia Iraoui

En raison du coronavirus, de nombreuses compagnies aériennes internationales ont fortement réduit, voire interrompu leurs vols vers la Chine, ce qui a aussi des répercussions sur le trafic postal international de la Suisse vers la Chine. De ce fait, la Poste ne peut actuellement exploiter qu’environ un tiers des capacités requises pour les envois vers la Chine. En conséquence, dès maintenant et jusqu’à nouvel ordre, la Poste n’accepte plus de lettres et de colis à envoyer en Chine dans ses filiales et ses filiales en partenariat.

Les lettres et les colis qui doivent impérativement être envoyés en Chine peuvent être déposés par les clients avec le mode d’expédition «URGENT». Néanmoins, nous ne sommes actuellement plus en mesure de garantir les délais de distribution.

Importation d’envois depuis la Chine

La poste chinoise est responsable du transport des envois de la Chine vers la Suisse. La Poste ne peut donc pas exclure d’éventuels retards pour l’importation d’envois de Chine en Suisse en raison des possibilités de transport très limitées.

Renseignements:

Service de presse Poste, Jacqueline Bühlmann, 058 341 37 80, presse@poste.ch

rédigé par

Claudia Iraoui

Channel Manager Digital