Communiqués de presse

La Poste se remet des conséquences financières de la pandémie de COVID-19

Les attentes financières de la Poste ont été largement remplies au troisième trimestre 2021. Au cours des neuf premiers mois de l’année, l’entreprise a réalisé un bénéfice consolidé de 370 millions de francs, en augmentation de 234 millions par rapport à 2020, année marquée par la pandémie, et de 107 millions par rapport à 2019. L’augmentation du volume des colis reste un enjeu de taille pour la Poste, car les colis sont encore des milliers à être triés manuellement par le personnel. C’est la raison pour laquelle l’entreprise continuera d’investir dans l’extension et le renouvellement de son infrastructure, par exemple dans la construction de nouveaux centres colis régionaux, en y consacrant un montant total de 1,5 milliard de francs d’ici 2030.

Section Contenu riche

La Poste réalise au troisième trimestre 2021 un résultat en nette amélioration par rapport à l’exercice précédent. Les principaux chiffres clés − produits d’exploitation, EBIT et bénéfice consolidé − sont largement supérieurs à ceux de 2020. Alex Glanzmann, responsable Finances, relativise toutefois: «L’année 2020 a été fortement marquée par la pandémie de COVID-19. Il est donc plus pertinent de prendre 2019 comme année de comparaison. On constate alors que la situation financière de la Poste s’est stabilisée.» Au troisième trimestre, les produits d’exploitation s’établissent à 5427 millions de francs, en progression de 127 millions par rapport à 2019. Le résultat d’exploitation (EBIT), qui s’élève à 360 millions de francs, est inférieur de 11 millions à celui de 2019. Le bénéfice consolidé, de 370 millions de francs, augmente quant à lui de 107 millions par rapport à celui de 2019. Ces résultats montrent que la Poste s’est remise des conséquences financières de la pandémie de COVID-19 de l’an passé.

Services de communication, une unité en phase de construction

La stabilité du résultat financier des trois premiers trimestres de 2021 est notamment due aux optimisations réalisées dans le réseau postal: la Poste a adapté 70 nouvelles filiales aux taux de fréquentation de la clientèle en les transformant par exemple en filiales en partenariat. L’entreprise applique avec cohérence sa stratégie visant à stabiliser son réseau de filiales à quelque 800 filiales en exploitation propre tout en l’ouvrant aux entreprises de services et aux administrations. Par ailleurs, CarPostal a effectué un plus grand nombre de prestations de remplacement de trains, pendant que PostFinance a enregistré un résultat en progression, notamment dans les opérations de placement et le négoce de devises. Swiss Post Solutions, pour sa part, tire profit de l’acquisition de nouveaux clients à l’étranger. Au sujet du résultat d’exploitation de l’unité Services de communication, dans le rouge, Alex Glanzmann souligne: «Nous voulons proposer aux clients des solutions numériques simples et sécurisées. C’est à cette fin que les contours de l’unité Services de communication sont encore peaufinés. Des prestations préalables et des dépenses importantes sont indispensables durant cette phase. Le résultat négatif correspond à nos prévisions mais devra diminuer en permanence au cours des prochaines années.»

«Le développement des centres colis coûte de l’argent, mais il portera ses fruits»

La Poste reste cependant confrontée à des défis d’ordre structurel, soit la situation des taux négatifs pour PostFinance, un nouveau recul du volume des lettres de 2,2 % et, parallèlement, l’augmentation de 13,2 % du volume des colis. La croissance du volume des colis ne permet toujours pas de compenser le recul du résultat dû au volume des lettres en diminution. Alex Glanzmann précise: «Nous nous réjouissons bien sûr de l’augmentation permanente du volume des colis, mais sa gestion met le groupe et le personnel en difficulté. Près de 100 000 colis sont encore triés manuellement chaque jour. C’est la raison pour laquelle nous réalisons d’ores et déjà d’importants investissements dans le renforcement de nos capacités pour le tri de colis, autrement dit, dans de nouveaux centres colis. Le développement de centres colis coûte cher et se fait du reste déjà sentir dans le résultat de l’unité Services logistiques. Les travaux de construction des nouveaux centres colis régionaux ont commencé au cours des neuf premiers mois de l’année 2021 à Pratteln (BL), à Buchs (AG) et à Rümlang (ZH).» La Poste entend bien continuer de livrer les colis à tous les destinataires rapidement et sûrement. Alex Glanzmann en est convaincu: «Ces investissements nous permettront de garantir notre niveau de qualité même en cas de volumes en hausse. Ils sont pertinents et ils porteront leurs fruits, pour nous et pour notre clientèle.»

Sur la bonne voie avec la stratégie «Poste de demain»

La Poste pense que le volume des colis se maintiendra à un niveau élevé du fait de la pandémie de COVID-19. Elle compte investir 1,5 milliard de francs dans le renouvellement et l’extension de son infrastructure de tri et de distribution au cours des dix prochaines années. Pour pouvoir financer ces investissements par ses propres moyens, elle doit croître. Alex Glanzmann souligne avec conviction: «La croissance des produits d’exploitation au troisième trimestre 2021 me rend optimiste, je suis sûr que nous sommes sur la bonne voie avec notre stratégie. Nous voulons continuer d’engranger de bons résultats financiers pour pouvoir investir dans l’infrastructure de la Poste et garantir ainsi à long terme un service public d’excellente qualité pour la Suisse.»

Chiffres clés

Unité Exercice 2020 30.09.2019 30.09.2020 30.09.2021
Produits d’exploitation millions de CHF 7’054 5’300 5’113 5’427
Résultat d’exploitation (EBIT) [2] millions de CHF 272 371 176 360 [1]
Bénéfice consolidé millions de CHF 178 263 136 370 [1]
Total du bilan millions de CHF 124’274 123’547 142’833 132’172
Fonds propres millions de CHF 6’906 7’014 6’753 8’818
Investissements millions de CHF 401 282 233 484
Effectif du groupe UP [3] 39’089 39’523 38’966 39’758

 

1 Valeurs normalisées
2 Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT).
3 UP = unité de personnel; effectif moyen converti en postes à plein temps (hors apprentis).

Chiffres clés de PostFinance SA

Unité Exercice 2020 30.09.2020 30.09.2021
Nombre de clientes et clients milliers 2’685 2’697 2'602
Patrimoine des clients millions de CHF 123’679 122‘101 110‘936
Patrimoine des clients insensible aux taux d’intérêt millions de CHF 14‘490 13‘594 17‘326
Hypothèques [1] millions de CHF 6‘039 6’001 6‘192
Évolution du patrimoine des clients millions de CHF 4’019 2‘441 –12‘742
Effectif UP [2] 3‘260 3’251 3‘234

 

1 En coopération avec des banques partenaires.
2 UP = unité de personnel; effectif moyen converti en postes à plein temps; effectif maison mère PostFinance

Principaux chiffres clés des segments

30.09.2020 Produits d’exploitation
(millions de CHF)
Résultat d’exploitation
(millions de CHF) [2]
Services logistiques 2’898 [3] 306 [3]
RéseauPostal 448 –102 [3]
Services de communication 14 [3] –40 [3]
Services de mobilité 723 [3] –28 [3]
Swiss Post Solutions 397 16
PostFinance 1’160 140

 

30.09.2021 [1] Produits d’exploitation
(millions de CHF)
Résultat d’exploitation
(millions de CHF) [2]
Services logistiques 3’038 328
RéseauPostal 445 –65
Services de communication 25 –57
Services de mobilité 815 21
Swiss Post Solutions 438 27
PostFinance 1’172 172

 

1 Valeurs normalisées
2 Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT).
3 Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.

 

Renseignements:

Service de presse Poste, Stefan Dauner, 058 341 19 22, presse@poste.ch