Envoi «pro clima»
Compensation totale du CO₂

Anchor Navigation

Dans son engagement en faveur du climat, la Poste donne la priorité à la réduction des émissions de CO2, à la promotion des énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique: environ la moitié de ses plus de 14 500 véhicules sont déjà dotés de moteurs alternatifs. En outre, d’ici à 2025, la distribution des colis dans les zones urbaines en Suisse s’effectuera en grande partie avec des véhicules électriques.

La Poste aspire à la neutralité climatique dans la distribution, par exemple par le biais de l’utilisation de véhicules électriques, d’ici à 2030. Les émissions inévitables durant les expéditions bénéficieront d’une compensation du CO2.

Depuis 2012, la Poste achemine les lettres du service intérieur avec compensation du CO2 et depuis 2017, cela vaut aussi pour les envois publicitaires. À partir du 1er janvier 2021, tous les envois de la Poste seront expédiés avec le label «pro clima» et bénéficieront ainsi d’une compensation des émissions de CO2. «Tous les envois», cela signifie les lettres et les colis, mais aussi les imprimés et les marchandises, et ce pour la Suisse comme pour l’étranger.

Tous les suppléments pour la compensation du CO2 seront pris en charge par la Poste. La compensation du CO2 s’effectue via des projets de protection du climat de haute qualité, en Suisse et à l’étranger. Cette nouveauté sera introduite sans supplément, les frais d’expédition restant identiques pour les clients et la qualité des projets en faveur du climat restant la même.

Eyecatcher Titre Nouvelle version du label Eyecatcher text

«carbone-neutre» devient «avec compensation du CO2»

Le label «pro clima» pourra être téléchargé et utilisé dans le respect des dispositions d’utilisation par tous les clients. 
En raison des définitions internationales de l’IPCC et de la Science Based Targets initiative (SBTi) ainsi que dans le contexte des objectifs climatiques de la Poste, nous ne parlerons désormais plus d’envoi «carbone-neutre», mais simplement d’envois «pro clima» ou d’envois «avec compensation du CO2».

Délais pour le remplacement de l’étiquette

Le label «pro clima» a été légèrement modifié. La nouvelle version de l’étiquette pourra être apposée à partir du 1er janvier 2021. Veuillez remplacer d’ici à fin janvier 2021 les anciennes étiquettes dans les médias en ligne et d’autres médias numériques. Sur les médias imprimés, veuillez passer à la nouvelle version d’étiquette d’ici à fin 2021.

Impression de l’étiquette avec les appareils IFS

L’activation de la nouvelle étiquette sur l’appareil IFS sera possible directement sur l’écran à partir du 1er janvier 2021. C’est vous qui décidez si vous souhaitez procéder à l’activation. La Poste vous la recommande, car nous souhaitons munir tous les envois du label «pro clima». En cas de questions ou de problèmes avec l’appareil IFS, veuillez vous adresser au fabricant de celui-ci ou du système.

Notre engagement

L’engagement en faveur de la protection du climat est un combat de longue haleine. En sa qualité de plus grande entreprise logistique du pays, la Poste se doit de tout mettre en œuvre pour soutenir ce processus. La Poste aspire à la neutralité climatique dans la distribution, par exemple par le biais de l’utilisation de véhicules électriques, d’ici à 2030. Les émissions inévitables durant les expéditions bénéficieront d’une compensation du CO2.

Projets de protection du climat: de bons investissements en Suisse et à l’étranger

La Poste soutient, en Suisse comme à l’étranger, des projets de protection du climat répondant aux normes les plus strictes (Gold Standard). Un jury d’experts indépendants nous conseille dans le choix de ces projets. Actuellement, les deux projets suivants sont soutenus par les suppléments «pro clima»:

Le stockage d’engrais de ferme comme le lisier et le fumier fait partie des activités des exploitations agricoles, mais il entraîne des émissions de méthane, un gaz à effet de serre très nuisible. Les installations modernes de biogaz dans les fermes en Suisse recueillent ce gaz à effet de serre et produisent de la chaleur et de l’électricité à partir de celui-ci: de polluant, le méthane se transforme finalement en une source d’énergie propre pour le courant écologique.

Le gaz et l’électricité? Cela reste malheureusement encore un luxe pour de nombreux Cambodgiens. C’est pourquoi les petites installations privées de biogaz jouent un rôle primordial au Cambodge, notamment dans les régions rurales. Ces installations produisent en effet du biogaz à partir d’effluents d’élevage et d’eau, et ce combustible propre garantit une meilleure qualité de vie: les cuisines ne sont plus enfumées, les habitations sont éclairées et les poumons des habitants protégés. L’environnement aussi en profite: les installations de biogaz soutenues par la Poste au Cambodge réduisent chaque année les émissions de CO2 de plus de 95 000 tonnes.

Documents

Section Contenu riche