Zone de contenu principal

Affaires publiques et internationales

La Poste entretient le dialogue

La Poste doit concilier exigences politiques et régulatoires, acceptation sociale et intérêts économiques. Un défi aux multiples facettes. Dans ce contexte, elle s’efforce de contribuer aux processus politiques de formation de l’opinion et de décision dans un esprit de dialogue.

En tant qu’entreprise appartenant à la Confédération, qui lui confie un mandat de service universel, la Poste est en relation avec de nombreuses parties prenantes, qui nourrissent des intérêts et des attentes divers à son égard. Le propriétaire, les autorités de surveillance, les responsables politiques, les pouvoirs publics, les associations économiques, les partenaires sociaux et les médias comptent parmi les principaux groupes d’intérêt.

La Poste entretient avec eux des contacts réguliers pour discuter de thèmes importants comme la qualité du service universel, la politique tarifaire ou de nouvelles prestations. Elle veille à réaliser ses objectifs d’entreprise tout en assumant ses responsabilités sociales.

La Poste entretient aussi des relations avec des institutions internationales, telles que l’Union postale universelle (UPU), International Post Corporation (IPC) ou PostEurop. L’objectif consiste à identifier et évaluer les tendances qui se profilent à l’avenir dans le monde et, en définitive, à faire en sorte que le secteur postal en Suisse bénéficie d’un contexte idéal. En plus de projets de développement concrets, la Poste contribue, au sein de l’Union postale universelle, à améliorer la qualité du service postal dans le monde entier et à rendre plus efficace le réseau postal mondial.