Histoires

Quelle sera la valeur de ce timbre à l’avenir?

Planifié de longue date, le championnat du monde de hockey sur glace prévu en Suisse au mois de mai a finalement été annulé en raison de la pandémie liée au coronavirus. Le timbre spécial de la Poste dédié à cet événement reste toutefois en vente et conserve sa validité. N’est-ce pas contradictoire? Est-ce déjà arrivé auparavant qu’un timbre soit produit pour un événement finalement annulé? Voici sept questions et réponses à ce sujet.

On se souviendra longtemps du coronavirus grâce au timbre-poste dédié au championnat du monde de hockey sur glace 2020 qui n’a pas eu lieu. Ces circonstances ne lui apporteront toutefois aucune valeur supplémentaire. Copyright illustrations: la Poste

1. La Poste a-t-elle déjà émis un timbre-poste pour un événement qui fut ensuite annulé?

Non. Du moins, pas tout à fait. Fin juillet 2016, la Poste a immortalisé le «Solar Impulse 2» sur un timbre-poste. Pourtant, le timbre représentant l’avion alimenté par les rayons du soleil conçu par Bertrand Piccard a été pourvu de la date 2015 dans la marge, date à laquelle le tour du monde aurait dû être terminé. Malheureusement, le projet n’a cessé d’être mis à mal par les conditions météorologiques, tant et si bien que les 43 000 kilomètres de vol n’ont pu être bouclés que le 25 juillet 2016. Pour des raisons écologiques, la Poste a renoncé à une réimpression et a mis en vente le timbre-poste avec la «mauvaise» date d’émission

À cause de la météo, le timbre-poste dédié au «Solar Impulse 2» a été produit avec la mauvaise année d’émission.

2. Le timbre du championnat du monde de hockey sur glace gagnera-t-il de la valeur à long terme en raison de l’annulation de l’événement?

«Pour les profanes, cette question est très pertinente», explique Cyrill Walter, propriétaire du commerce zurichois de philatélie du même nom et professionnel des timbres-poste. Mais la probabilité que le timbre gagne de la valeur au fil du temps est extrêmement faible. «Les tirages actuels sont tout simplement trop importants pour cela.» Kurt Strässle, responsable Gestion de la culture et des partenaires chez Philatélie Poste, est du même avis. Il en est convaincu: «Cela n’aura aucune incidence sur la valeur du timbre, qu’elle soit monétaire ou de toute autre nature.»

3. Le timbre-poste sur le hockey est-il au moins appelé à devenir culte?

Pour les collectionneurs, l’incitation à l’achat peut en effet être plus élevée, ce qui se fera ressentir sur les chiffres de vente. Jusqu’à présent, ceux-ci sont «conformes aux attentes». Il est pour le moment impossible d’apporter une réponse à cette question. À l’instar du druide Panoramix avec la recette de sa potion magique, la Poste ne dévoile pas les chiffres de vente de ses timbres-poste. Le tirage effectif d’un timbre-poste peut être communiqué, sur demande, un an après la fin de la vente. Ces chiffres n’ont d’intérêt que pour les collectionneurs.

4. A-t-on envisagé de retirer le timbre-poste du championnat de l’assortiment?

Absolument pas. Les timbres-poste sont les témoins de notre histoire contemporaine. Et ce timbre-là nous rappellera pendant longtemps qu’en 2020, un petit virus a entraîné l’annulation d’un événement sportif de grande envergure.

5. On se demande actuellement si le championnat du monde de hockey sur glace se déroulera en Suisse en 2023. Le sujet du timbre de 2020 pourrait-il alors être réutilisé?

Il est aujourd’hui encore un peu tôt pour répondre à cela. Mais comme le disait James Bond: «Jamais plus jamais.»

6. La pandémie nous a montré qu’il faut toujours envisager l’inenvisageable. La Poste prévoit-elle donc changer de pratique en ce qui concerne les timbres-poste produits avant le déroulement de l’événement concerné?

Pas vraiment. Kurt Strässle, responsable Gestion de la culture et des partenaires chez Philatélie Poste, explique encore: «Pour les événements de grande envergure qui touchent un large éventail de la population, nous continuerons assurément de produire des timbres-poste commémoratifs ou spéciaux.»

7. Y a-t-il eu par le passé d’autres mésaventures en lien avec des timbres-poste spéciaux ou commémoratifs?

Exemple célèbre: en juin 1999, alors que la ville de Turin a été sélectionnée à la place de la ville de Sion pour accueillir les Jeux Olympiques d’hiver 2006, le timbre-poste commémoratif était déjà imprimé. N’occasionnant rien d’autre que des frais, la Poste a dû mettre la série au pilon. Une partie a toutefois été vendue sous forme de carte souvenir.

La poste autrichienne a vécu une situation similaire. Pour fêter le 70e anniversaire du dalaï-lama, elle prévoyait en 2005 un timbre-poste présentant un portrait du prix Nobel de la paix, mais a sous-estimé les moyens de pression exercés par la Chine. Le timbre n’a jamais pu voir le jour.

Autre exemple remarquable: en signe de protestation contre l’invasion de l’Afghanistan par les Soviétiques, le Liechtenstein a détruit son timbre-poste spécial sur les Jeux Olympiques de 1980 à Moscou – sous surveillance de la police. Celle-ci n’a toutefois pas pu empêcher la fuite de quelques unités, qui ont rencontré un vif succès auprès des collectionneurs dans les années qui suivirent. Aujourd’hui encore, ce timbre reste une pièce de collection très convoitée.

Acheter des timbres-poste
Tous les timbres-poste se trouvent sur postshop.ch.