Digital Health

Le dossier électronique du patient dans toutes les régions linguistiques de Suisse – notamment grâce à la Poste

Pour le canton du Tessin, le dossier électronique du patient (DEP) devient une réalité toujours plus concrète. Le mérite en revient notamment à la Poste. Sa plateforme Post E-Health sert de «moteur» au prestataire DEP e-Health Ticino et permet désormais le lancement de ce service. Pour la Poste, il s’agit d’un jalon particulier qui marque la fin de l’introduction du système auprès des cinq communautés de référence. C’est aussi la preuve que la Poste apporte une contribution importante à la numérisation du secteur suisse de la santé.

Section Contenu riche

La communauté de référence e-Health Ticino (eHTI) a lancé son infrastructure DEP fin novembre 2021. Valeria Belloni, responsable de l’eHTI, y voit une étape importante: «Nous serons ainsi en mesure de proposer le DEP à la population tessinoise au cours de l’année 2022 après une première phase d’introduction.» La plateforme E-Health de la Poste est le «moteur» qui est à l’origine de cet succès. Conformément à la loi fédérale en vigueur, elle a fait l’objet d’un examen approfondi et est reconnue comme infrastructure certifiable depuis plus d’un an. eHealth Aargau, eSANITA, CARA, Mon Dossier Santé ou e-Health Ticino: ces prestataires DEP ou communautés de référence sont clients de la Poste et utilisent sa plateforme (voir graphique ci-après). eHTI utilise les services de la Poste depuis deux ans. «Un partenaire digne de confiance», félicite la responsable de l’eHTI Valeria Belloni. «Nous voyons maintenant les résultats de la collaboration.»

Des solutions fiables dans toutes les régions linguistiques

Pour la Poste, le lancement du DEP dans le canton du Tessin est un jalon particulier. La boucle est bouclée: Pour la première fois, la population des quatre régions linguistiques du pays ou dans 13 cantons aura bientôt la possibilité d’ouvrir un DEP. Elle aura ainsi la possibilité d’accéder de manière numérique à ses données de santé. «C’est la preuve que nous sommes un prestataire compétent sur le marché en matière de solutions de digital health et que nous apportons une contribution importante à la numérisation du secteur de la santé. Et cela dans toute la Suisse», souligne Nicole Burth, responsable Services de communication et membre de la Direction du groupe Poste. Après avoir franchi cette étape, la Poste compte aller encore plus loin. Elle développe en permanence son infrastructure DEP afin de proposer des solutions pour de nouveaux cas d’application. Elle simplifie également l'accès au DEP: depuis la mi-novembre, les personnes intéressées peuvent ouvrir un DEP dans un total de 24 filiales de la Poste dans six cantons suisses (voir les filiales). Bien entendu, les branches sont toutes certifiées à cet effet. Et elle travaille sur un autre projet de développement: la plateforme de santé suisse Cuore, au sens d’une pièce maîtresse numérique. Cette plateforme est appelée à évoluer vers un écosystème à l’échelle de la Suisse, au sein duquel tous les acteurs du secteur de la santé peuvent se mettre en réseau afin de travailler main dans la main, dans le monde physique comme dans le monde numérique.

Mais pourquoi la Poste s’engage-t-elle dans le secteur numérique de la santé? Les cinq principales questions et réponses sont à découvrir dans le blog médias.

Section Contenu riche

De la vision à la réalité: les étapes clés du DEP

Depuis une dizaine d’années, la Poste s’engage en faveur du dossier électronique du patient (DEP). En 2013, elle a lancé, de manière tout à fait novatrice, le premier DEP de Suisse dans le canton de Genève. Celui-ci, nommé «Mon Dossier Médical», a très vite été adopté par près de 51 000 utilisatrices et utilisateurs.

En 2015, l’Assemblée fédérale prend la décision d’introduire le dossier électronique du patient dans toute la Suisse, de le déployer et de le développer encore davantage. Dès le début, la Poste est étroitement impliquée dans ce processus. En tant que fournisseur de système DEP, elle a donc activement collaboré à façonner la loi fédérale sur le dossier électronique du patient (LDEP). Un long cheminement: pendant deux ans, le texte de loi est travaillé et les dispositions, peaufinées, jusqu’à ce que la loi puisse enfin entrer en vigueur en 2017. Cette décision, et l’évolution ainsi amorcée tendant vers la numérisation du secteur de la santé suisse, ont été pour la Poste une véritable source à la fois de motivation et de défi. Elle souhaitait faire ses preuves en tant que fournisseur fiable d’une infrastructure DEP, contribuant ainsi à une évolution importante de la société suisse. La Post a beaucoup investi dans l’élaboration de la plateforme, d’abord avec la solution E-Health «Vivates», développée par ses soins, et depuis 2018, avec la plateforme Post E-Health, résultat d’une étroite collaboration avec le partenaire stratégique Siemens Healthineers. Elle examine en outre son infrastructure sous toutes les coutures à l’occasion de chaque Projectathon DEP. Le travail préparatoire intensif a porté ses fruits: l’année passée, les choses ont bien avancé! L’organisme de certification KPMG a confirmé que la plateforme Post E-Health était certifiable. Ce prérequis fondamental a ainsi permis d’ouvrir la plateforme, étape par étape, à son clientèle, la communauté de référence. Découvrez les étapes clés dans le graphique ci-dessous.