Digital Health

FutureHealth – Quatre points à retenir à l’issue de la conférence sur le thème de la santé

«Accelerating the Healthcare System – the pandemic as a turning point», tel était le thème de FutureHealth Basel 2022. Les deux années de pandémie que nous venons de vivre ont montré que la collaboration entre les différents acteurs du secteur de la santé doit parfaitement fonctionner pour que la population reste en bonne santé ou la retrouve. Pour atteindre cet objectif, les fournisseurs de prestations misent de plus en plus sur l’orientation patients, la numérisation et le travail en réseau. Les conséquences pour le système de santé sont résumées dans les quatre principaux enseignements.

Section Contenu riche

Les soins intégrés sont garants de sécurité pour les patientes et patients

Les patientes et patients deviennent l’interface de leurs propres soins de santé. La collaboration efficace entre les spécialistes qui s’occupent d’eux devient encore plus importante. Mais pas seulement entre eux: les interfaces numériques avec les fournisseurs de prestations en amont et en aval assurent la continuité et la traçabilité des informations - par exemple sur les résultats, les deuxièmes avis ou les thérapies. Une meilleure interconnexion des mondes physique et numérique permet d’optimiser la collaboration et la coordination tout au long du parcours de soins. La mise en réseau de tous les acteurs et les soins intégrés font donc partie d’un système de santé suisse progressiste et garantissent une meilleure qualité des traitements.

Plus de numérisation = davantage de temps pour les patientes et les patients

La salle d’opération a-t-elle été réservée? Tous les instruments nécessaires pour l’intervention ont-ils été mis à disposition? Le patient ou la patiente est-il/elle préparé(e)? A l’avenir, les spécialistes ne devraient plus avoir à se soucier de ces questions. Des processus automatisés doivent par exemple les aider à préparer les interventions. Lorsque le prestataire de soins saisit une opération dans le système d’information, des processus numérisés et automatisés sont immédiatement déclenchés en arrière-plan: la préparation du chariot de soins infirmiers, la livraison du matériel médical consommable, la passation d’un ordre pour le retour des ustensiles et la transmission de données, par exemple des rapports, aux prestataires de soins du patient qui prendront le relais. Grâce à de tels processus, les prestataires de soins économisent du temps et de l’argent et réduisent le risque d’erreur.

La combinaison du physique et du numérique est imbattable

La Suisse a un important retard à rattraper en ce qui concerne la numérisation du système de santé. En comparaison internationale, elle se situe au 14e rang du Digital-Health-Index. La bonne nouvelle: la pandémie a mis en évidence la nécessité de numériser le système de santé suisse. Tant les prestataires de soins que la population sont désormais plus ouverts à cette idée. Ils ont reconnu le potentiel de la numérisation et témoignent d’une meilleure acceptation des solutions et services numériques. Cependant, les soins de santé auront toujours une composante physique. Qu’il s’agisse d’un rendez-vous ambulatoire pour une échographie, d’une surveillance à distance via des capteurs ou d’une boîte de transport pour l’envoi de médicaments. La connexion sans faille et la personnalisation des offres physiques et numériques apportent une valeur ajoutée aux soins. Les fournisseurs de prestations peuvent utiliser les ressources libérées de manière plus ciblée pour leur activité principale, à savoir le traitement de leurs patientes et patients. Il en résulte une amélioration de la qualité du traitement. Selon un sondage LinkedIn mené par la Poste fin mars 2022, c’est précisément dans ce domaine que les 58 participants voient le plus de potentiel pour le secteur de la santé.

Sondage LinkedIn

Être en bonne santé et le rester

Grâce au smartphone, la santé est aujourd’hui dans la poche: selon le baromètre eHealth 2021 (en allemand), les canaux en ligne sont les plus appréciés des Suisses pour obtenir des informations sur la santé. Le DEP n’est qu’une pièce du puzzle qui permet aux patients de prendre leur santé en main. Les services tels que les forums professionnels en ligne, les offres de télémédecine ou la prise de rendez-vous en ligne deviennent de plus en plus la norme attendue pour une flexibilité accrue et une meilleure autogestion, même en matière de santé. D’un autre côté, un rapport de l’Office fédéral de la santé publique (en allemand) (OFSP) révèle qu’en matière de compétence en santé numérique, 72% de la population interrogée rencontrent des difficultés dans l’utilisation des informations et des services numériques. C’est pourquoi il faut, dans un domaine aussi important, des solutions simples d’utilisation et sûres, ainsi qu’une collaboration sans faille entre tous les acteurs. Ces deux éléments rendent les soins plus agréables, réduisent le stress du patient et ont un effet positif sur la préservation de la santé ou la guérison.

Informations complémentaires:

Voir la video de la FutureHealth2022