E-Health

Promouvoir l’utilisation du dossier électronique du patient

À compter de 2020, le dossier électronique du patient doit être utilisé par le plus grand nombre possible de patients et de spécialistes. Un nouveau livre blanc propose des mesures en ligne et hors ligne, notamment un portail en amont contenant des prestations qui procurent une utilité personnelle. Le livre blanc propose par ailleurs aux patients des aides à la traduction et une hotline pour les questions de compréhension.

La loi prévoit que le dossier électronique du patient (DEP) doit notamment encourager le développement des compétences des patients en matière de santé, c’est-à-dire leur capacité à faire des choix qui auront des effets positifs sur leur santé.

Cependant, le DEP ne peut déployer tous ses avantages que s’il est utilisé activement. C’est dans cet esprit que eHealth Suisse, Promotion Santé Suisse et la Poste ont rédigé un livre blanc qui s’emploie à répondre à la question de savoir comment les différents acteurs peuvent promouvoir l’utilisation du DEP. Le document propose des mesures concrètes dans cinq domaines:

  • Augmentation de la motivation à utiliser le DEP
  • Développement des compétences en matière de santé, en ligne comme hors ligne
  • Encouragement de la compétence en matière de systèmes
  • Communication générale axée sur le DEP
  • Garantie du financement

Voici une synthèse des principales propositions:

  • Pour augmenter la motivation à utiliser le DEP, les mesures définies vont d’un nom de portail attrayant à des services supplémentaires, en passant par la facilité d’utilisation. On peut ainsi imaginer des services électroniques qui créent une utilité personnelle dans différentes situations de la vie, par exemple avant une naissance ou dans le cas d’affections de longue durée.
  • Des offres d’amélioration des compétences en matière de santé doivent être mises en œuvre dans le DEP ainsi qu’à des points de prise en charge («points of care») physiques. Parmi les mesures envisageables, citons une hotline pour les questions de compréhension médicales, des «aides à la traduction» à l’intention des patients, des aides à la communication à l’intention des spécialistes pour le dialogue avec les patients ainsi que du matériel de formation spécial à l’intention des seniors ou des jeunes.
  • Le livre blanc recommande aussi des mesures de communication générales relatives au DEP et axées sur son utilité et sur la protection des données.
  • Pour garantir le financement, des mesures peuvent être examinées, comme des prestations complémentaires ou de conseil payantes, l’appel à des fonds de tiers ou encore de nouveaux modèles d’indemnisation des caisses d’assurance maladie.