Personnes

Champion de Suisse des logisticiens avec un chariot élévateur et un gros ballon

Björn Obrecht a été le meilleur et le plus rapide à accomplir la tâche logistique qui lui était assignée sur une plateforme de travail ainsi que le parcours d’habileté à bord d’un chariot élévateur. Le répartiteur a décroché le titre de champion des logisticiens au championnat suisse des métiers SwissSkills 2020 organisé le 17 octobre au Musée des Transports de Lucerne.

Katharina Hodel

Section Contenu riche

Finale des SwissSkills pour les logisticiens

Le parcours de la finale des SwissSkills organisés au Musée des Transports à Lucerne est ardu: il faut transporter un gros ballon avec un chariot à contrepoids en suivant un parcours étroit délimité par de fines colonnes en bois. En plus d’être rapide, il faut aussi faire preuve d’habileté et de finesse. Björn Obrecht est le dernier des trois finalistes à s’élancer: «Je savais que je ne devais toucher aucun obstacle et que je n’avais pas le droit de faire tomber le ballon. J’y suis allé à mon rythme, sans stresser.»

Björn Obrecht, au volant du chariot élévateur, accomplit le parcours de la finale des SwissSkills à Lucerne.
Copyright: Manu Friedrich

Le finaliste de 24 ans n’a commis aucune erreur et a été plus rapide que ses concurrents. Il décroche le titre de champion de Suisse 2020 des logisticiennes et des logisticiens. «Le moment était particulier et tout simplement magnifique. Mais je n’ai vraiment réalisé que le lendemain», se souvient Björn Obrecht.

Des objectifs clairs

Björn Obrecht a achevé sa formation de logisticien CFC avec spécialisation Stockage en juillet 2020. Depuis mi-août, il travaille comme répartiteur de la logistique de site au poste de régulation du Centre colis Härkingen: «Je m’étais fixé pour objectif de terminer mon apprentissage en tant que meilleur logisticien de Suisse. Mais, à cause de la pandémie, il n’y a eu ni fête de fin d’apprentissage ni remise officielle des notes.» Grâce à son excellente note finale de 5,8, Björn s’est cependant qualifié à la dernière minute aux SwissSkills. Un défi qui ne l’a pas intimidé: «Mon objectif suivant était le titre de champion de Suisse.»

Assis sur le chariot élévateur, Björn Obrecht montre fièrement sa médaille.
Copyright: Manu Friedrich

D’excellentes compétences logistiques, tant en théorie qu’en pratique

Le chemin vers la victoire passait tout d’abord par deux tours préliminaires consacrés à la théorie. Björn Obrecht a répondu correctement à 104 questions à choix multiple sur les 114 posées au sujet de la matière dispensée aux cours interentreprises de la formation logistique et a abordé le tour suivant en position de favori parmi les douze qualifiés. Il a également passé haut la main les épreuves théoriques sur le chariot élévateur et la plate-forme de travail et s’est qualifié pour la demi-finale avec la plate-forme élévatrice. Mais il était à la traîne à ce stade: «Je me suis dit: vas-y, fonce! Soit ça passe et je peux rattraper mon retard, soit ça casse.» C’est passé et il a assuré sa place en finale.

Je me suis dit que je transportais la boule en verre d’un client. Il ne fallait pas qu’elle tombe.

Avant le concours, Björn Obrecht s’est entraîné à conduire un chariot élévateur dans la cour de la Poste, à Härkingen. Le doigté et le calme dont il fait preuve en situation de stress sont dans sa nature. Il les améliore juste en permanence dans son travail de répartiteur. Il aime organiser et anticiper des processus logistiques complexes. «J’aime tout préparer dans les temps au centre colis. Même si c’est parfois difficile, j’ai appris à garder mon sang-froid et à me concentrer sur ma tâche. Ça m’a aidé durant la compétition», explique Björn Obrecht, ravi.

Champion pour deux ans – mais sans pouvoir se mesurer à l’international

Il portera le titre de champion de Suisse durant deux ans, jusqu’aux SwissSkills de 2022. «Malheureusement, je ne peux pas participer aux WorldSkills 2021 à Shanghai. Le métier de logisticien n’est pas encore répandu dans le monde comme en Suisse et c’est pour cette raison qu’il n’est pas représenté aux WorldSkills.» Björn Obrecht a cependant déjà un nouvel objectif: il aimerait se perfectionner en tant que répartiteur ou spécialiste en logistique. Et terminer à nouveau premier!

rédigé par

Katharina Hodel