Actualités, Corona

Poste: le coronavirus pèse lui aussi sur le résultat intermédiaire

Fin septembre 2020, le bénéfice consolidé de la Poste s’élevait à 136 millions de francs, soit 127 millions de moins que l’exercice précédent. Ce résultat intermédiaire montre dans quelle mesure la crise du coronavirus a également des répercussions sur la Poste.

Fredy Gasser

Section Contenu riche

Le résultat d’exploitation (EBIT) a été plus faible durant les trois premiers trimestres 2020. Il a atteint 176 millions de francs, soit un recul de 195 millions par rapport à 2019. Quant aux produits d’exploitation, ils s’inscrivent aussi à la baisse: se chiffrant à 5113 millions de francs, ils ont diminué de 187 millions. La pandémie de COVID-19 pèse sur le résultat de la Poste. Le net recul du résultat des trois premiers trimestres reflète la pression persistante qui s’exerce sur d’importants facteurs générateurs de valeur pour la Poste: le volume des lettres, les opérations de guichet et les opérations d’intérêts.

Une timide reprise s’annonce

«Le résultat définitif de l’exercice dépendra de l’évolution à venir de la pandémie et du trafic des fêtes, qui est très important pour nos affaires», déclare Alex Glanzmann, responsable Finances. «Nos prévisions sont établies mensuellement et peuvent rapidement changer en fonction de l’évolution de la situation sanitaire», poursuit-il. Il souligne cependant aussi que «grâce à la solide assise financière que la Poste s’est constituée ces dernières années, nous sommes à même de surmonter les défis actuels par nos propres moyens».

On observe en outre une légère stabilisation depuis le mois d’août, avec une timide reprise ainsi qu’un effet de rattrapage qui se dessinent en particulier dans le secteur des lettres. Le volume des envois publicitaires ou des lettres prioritaires, par exemple, a progressé durant certains mois du dernier trimestre.

Pour en savoir plus sur les répercussions et les attentes liées au résultat financier du troisième trimestre, veuillez consulter le communiqué de presse.

rédigé par

Fredy Gasser