Notre engagement

De la veste softshell usée à la housse pour ordinateur portable

La Poste confie le soin à un atelier accueillant des personnes à besoins particuliers de transformer d’anciens vêtements de travail en sacs et en housses pour ordinateurs portables. Voilà un parfait exemple illustrant la façon dont la Poste assume ses responsabilités sociale, écologique et économique tout en contribuant à l’économie circulaire et aux objectifs de développement durable visés par l’ONU.

Sandra Liechti

Housse pour ordinateur portable faite à partir d’anciennes tenues postales

«Je suis contente que la production reparte.» Danielamaria Stark, responsable de l’atelier BEWO, a créé en 2017, en collaboration avec la Poste, les petits sacs à dos fabriqués à partir des vestes de pluie usagées de la Poste. Cette action de Noël a reçu un très bon accueil. «À l’époque, nous avons été submergés de commandes: au lieu de coudre 100 sacs à dos, nous en avons cousu 250», se rappelle la couturière de formation. Son atelier est de nouveau fort occupé: lors des deux fois deux «journées pop-up» organisées en septembre dans la filiale du PostParc, à la gare de Berne, les visiteurs ont pu acheter les sacs à dos et les housses pour ordinateur portable fabriqués par l’atelier.

Des petites mains qui ne chôment pas

En collaboration avec des partenaires de l’économie, la société coopérative BEWO favorise l’intégration professionnelle des personnes à besoins particuliers et leur offre des perspectives. Depuis l’action de Noël en 2017, des housses pour ordinateurs portables se sont ajoutées aux sacs à dos fabriqués à partir des vestes softshell que la Croix-Rouge ne pouvait plus utiliser. «Nos petites mains ne chôment pas; nous avons déjà terminé 50 housses et en fabriquerons encore plus d’ici septembre», indique Nora Finklenburg, responsable du groupe chargé de l’emballage et du montage. Elle précise que ces mandats sont très motivants pour les collaborateurs et collaboratrices de BEWO. «C’est une satisfaction de savoir que l’on peut fabriquer à partir d’anciens matériaux des objets qui auront une utilité. À la fin de la journée, on a entre les mains un article fait maison qui se vendra bien. Ce travail a du sens et on y prend plaisir.»

Sacs à dos faits à partir d’anciennes tenues postales

Agir aujourd’hui pour le monde de demain

Ces deux articles sont un bel exemple de réussite de l’économie circulaire à laquelle la Poste se consacre depuis des années dans le cadre du développement durable (Corporate Responsibility). Le circuit se referme avec la fabrication des sacs et des housses pour ordinateurs portables et les matières premières sont utilisées avec parcimonie: de la production équitable des vêtements de travail au surcyclage des vestes de pluie et vestes softshell usées, en passant par le don à la Croix-Rouge. La Poste assume ses responsabilités sociale, écologique et économique, en Suisse et à l’étranger. La Poste entend apporter une contribution importante à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) que l’ONU a fixés dans le cadre de l’Agenda 2030 et que la Suisse cherche elle aussi à atteindre.

Priorité à six ODD

Les 17 objectifs de développement durable (ODD) et leurs 169 cibles (sous-objectifs) forment la clé de voûte de l’Agenda 2030 de l’ONU. Ils tiennent compte des dimensions économique, sociale et écologique du développement durable et doivent être atteints par tous les États membres de l’ONU d’ici 2030. Cela signifie que tous les pays et toutes les entreprises sont appelés à relever conjointement les défis urgents de la planète.

Douze des 17 objectifs de développement durable de l’ONU entrent en ligne de compte pour la Poste, qui entend contribuer à leur réalisation en se concentrant sur les six points suivants:

  • ODD3 Bonne santé et bien-être
  • ODD7 Énergie propre et d’un coût abordable
  • ODD8 Travail décent et croissance économique
  • ODD9 Industrie, innovation et infrastructure
  • ODD11 Villes et communautés durables
  • ODD12 Consommation et production durables

rédigé par

Sandra Liechti