Assumer ses responsabilités. Aujourd’hui, pour demain.
Quatre faits sur la responsabilité de la Poste

La Poste assume ses responsabilités sociales, écologiques et économiques. Nous agissons aujourd’hui au profit des générations de demain. Pour un développement durable de notre environnement et de notre société.

Section Contenu riche

Vidéo Responsabilité

Neutralité climatique d’ici 2040

L’objectif climatique ambitieux de la Poste est en adéquation avec celui des Nations Unies, à savoir limiter le réchauffement climatique à 1,5°C au maximum. Grâce à l’envoi «pro clima», la Poste compense les émissions de CO2 et soutient différents projets de protection du climat. À terme, elle entend proposer ses prestations le plus possible sans émission. De plus, la Poste entend atteindre la neutralité climatique d’ici 2040.

Parc de véhicules de distribution 100% électrique dès 2030

La Poste a adhéré à l’initiative internationale «EV100». Actuellement, les 6100 motocycles à trois roues (DXP) ainsi que 755 voitures de livraison et de tourisme sont équipés d’un moteur électrique. D’ici fin 2022, 300 nouveaux véhicules viendront s’y ajouter. Et dès 2030, l’ensemble du parc de véhicules de distribution sera équipé de modes de propulsion alternatifs.

La Poste peut compter sur son prestataire de flotte Post Company Cars SA pour atteindre cet objectif ambitieux. Dans l’InnoPodcast, le CEO de l’entreprise Nigel Storny nous présente les défis auxquels la Poste devra faire face.

100% de courant naturel dès aujourd’hui

La Poste exploite des installations photovoltaïques comptant parmi les plus importantes de Suisse, comme celle du centre de tri courrier de Zurich-Mülligen, qui couvre une surface de panneaux de 8000 m2. Ses 22 installations produisent au total quelque 10 GWh par an. De plus, l’électricité consommée par la Poste provient d’énergies renouvelables suisses.

100% des uniformes issus de procédés de fabrication équitables

Avec environ 200 000 tenues de travail certifiées

La Poste s’engage en faveur de conditions de travail socialement acceptables: pour la septième fois, elle s’est vu décerner le titre de «leader» de la Fair Wear Foundation avec l’achat de 200 000 tenues de travail.