Facteur remettant une lettre à une cliente près d’une fontaine, en 1942. Source: Musée de la communication

L’histoire de la Poste
De 1849 à aujourd’hui

  • 1849

    Naissance de la Poste

    Le nouvel État fédéral tout juste créé centralise et améliore les services postaux. La Poste fédérale succède aux postes cantonales. Elle est désormais responsable du transport des lettres, des colis, des personnes et des envois de fonds.

    Diligences postales et employés devant l’office de poste d’Effretikon à la fin du XIXe siècle. Source: Archives des PTT
    En savoir plus
  • 1850

    Premiers timbres valables dans toute la Suisse

    De premiers timbres sont émis par certains cantons dans les années 1840, suivis une décennie plus tard de timbres fédéraux. La Poste peut ainsi demander à l’expéditeur de payer les frais de port et n’a plus à encaisser ceux-ci auprès du destinataire.

    La croix suisse, le cor postal et l’indication de la valeur de 2,5 centimes figurent sur les premiers timbres valables partout en Suisse.
    En savoir plus
  • 1857

    Déploiement du service des ambulants

    À partir des années 1850, l’acheminement des envois repose sur les bureaux ambulants: durant les trajets, les envois postaux sont triés dans les wagons prévus à cet effet. Les numéros postaux d’acheminement n’existant pas encore, le travail de tri requiert de très bonnes connaissances de géographie et du système de transport des PTT.

    Un bureau aménagé dans le wagon-poste sur le trajet Bâle-Belfort, en 1926. Source: Musée de la communication
  • 1870

    «Bons baisers de…»

    La Suisse est le quatrième pays du monde à lancer la carte postale, dont les frais de port représentent la moitié de ceux d’une lettre. Grâce au développement du tourisme, la carte postale connaît un succès foudroyant au cours des décennies suivantes.

    Carte postale illustrée vers 1900, sur laquelle on peut lire «Gruss aus Luzern» («Bons baisers de Lucerne»). Source: Gebrüder Metz, Kunstverlags-Anstalt Basel (éd.) / Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1874

    Service postal international

    Une Convention postale universelle est négociée à l’issue de la création de l’Union postale universelle à Berne en 1874. La Suisse est fortement impliquée dans cette création. Les envois du service international sont acheminés par voie ferroviaire et maritime. Après la Seconde Guerre mondiale, l’avion devient un important moyen de transport.

    Logo de l’Union postale universelle, vers 1956. Source: Archives des PTT
  • 1880-1900

    Essor des bâtiments postaux

    Quelque 26 bâtiments postaux monumentaux sont érigés dans les chefs-lieux cantonaux et dans d’importantes localités. Que ces bâtiments soient imposants ou nom, la Poste représente le nouvel État fédéral dans toutes les régions de Suisse.

    Poste principale de St-Gall, en 1887. Source: Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1889

    À l’interface de la vie civile et de la vie militaire

    La poste de campagne voit le jour. Elle a pour mandat de base d’assurer le service postal de l’armée et de ses troupes, faisant ainsi le lien entre la vie civile et la vie militaire.

    Officiers et soldats de la poste de campagne, Renens, 1895. Source: Musée de la communication
  • 1906

    Instauration des services de paiement

    Un service des chèques postaux est confié à la Poste qui, forte de son réseau de 4000 sites, remplit les conditions idéales pour sa fourniture. Tout le monde peut désormais ouvrir un compte et effectuer des virements sans espèces.

    Guichet des chèques postaux, poste principale de Genève, 1935. Source: Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1906

    En voiture!

    La première course postale en automobile est effectuée entre Berne et Detligen. Mais il faudra encore attendre un certain nombre d’années avant d’entendre la fameuse mélodie de l’avertisseur à trois tons.

    La première génération de cars postaux dans la cour de la poste principale de Berne, en 1906. Source: Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1914-1945

    La Poste, intermédiaire durant les deux guerres mondiales

    En collaboration avec la Croix-Rouge, la Poste achemine plusieurs millions d’envois francs de port de prisonniers de guerre et d’internés militaires. La poste militaire suisse connaît un véritable essor après les mobilisations de 1914 et de 1939: la poste de campagne en franchise de port représente jusqu’à 25% du courrier national.

  • 1920 à 1998

    L’entreprise des postes, téléphones et télégraphes (PTT)

    Leur histoire commune aura duré plus de 70 ans: dans les années 1920, la Poste et le service des téléphones et des télégraphes sont regroupés pour former les PTT. Leurs chemins se séparent en 1998 avec la naissance de la Poste et de Swisscom SA.

    Un facteur en tricycle chargé à ras bord à Ittenthal (AG), en 1923. Source: Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1927

    Diplômes et uniformes

    La Poste à la vie, à la mort: du temps des PTT, la plupart des postiers sont des fonctionnaires, ils restent fidèles à leur employeur jusqu’à leur départ à la retraite. Leurs rapports de service se fondent sur le Statut des fonctionnaires de 1927. Le déroulement du travail est régi dans le moindre détail par des prescriptions. Ce n’est qu’en 1998 que le statut de fonctionnaire est supprimé.

    Des facteurs colis effectuent le tri préalable des envois, qu’ils chargent ensuite dans les véhicules.
    En savoir plus
  • 1932

    La marque PTT

    Les postes, télégraphes et téléphones sont regroupés pour former une marque unique; ils sont représentés par un logo rectangulaire symbolisant un écusson. La Confédération autorise les PTT à utiliser officiellement la croix suisse. La couleur «jaune Poste» ne se généralise qu’à partir de 1939. Auparavant, elle était utilisée principalement pour les diligences et les cars postaux.

    Le logo des PTT, un écusson rectangulaire représentant la croix suisse et le cor postal. Source: Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1961

    Fin de la poste attelée

    La dernière course d’une diligence postale en Suisse a lieu sur la ligne Avers−Juf. La fin de la poste attelée s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de rationalisation entamé dans les années 1960.

    Une diligence postale dans le Val d’Avers, dernière poste attelée de Suisse, en 1958. Source: Musée de la communication
  • 1964: Introduction des numéros postaux d’acheminement

    Les numéros postaux d’acheminement sont introduits le 1er octobre 1964. Ils permettent de simplifier considérablement le tri; désormais, les employés postaux n’ont plus besoin de posséder des connaissances géographiques approfondies. C’est sur ce système des numéros postaux d’acheminement que s’appuiera plus tard le tri mécanique.

    Affiche avec le slogan de la Poste «Jedesmal – Postleitzahl» («Un conseil capital, le numéro postal»), en 1965. Source: Musée de la communication
  • À partir de 1972

    Les femmes peuvent accéder aux carrières de cadres

    Les carrières de cadres s’ouvrent aux femmes. En 1974, les premières femmes exercent au service des ambulants des fonctions réservées jusque-là aux hommes. Ce service était considéré comme un «passage obligé» pour les futurs cadres.

    Anna Nater, première femme du service des ambulants. Source: Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1978

    Les retraits d’argent au Postomat, un jeu d’enfant

    C’est en 1978, à la Schanzenpost de Berne, que le premier Postomat est mis en exploitation.

    Une cliente retire de l’argent au Postomat, 1977. Photo: Peter Baur, Herrenschwanden. Source: Musée de la communication
  • 1991

    Introduction du Courrier A et du Courrier B

    Deux vitesses d’acheminement, deux tarifs: ce sont les clients qui décident. En 1991, une lettre du Courrier A coûte 80 centimes et est traitée en une journée, tandis qu’une lettre du Courrier B coûte 50 centimes et est distribuée deux à quatre jours après son dépôt.

    Un timbre-poste «vivant» du Courrier A, en 1996. Source: Musée de la communication
  • 1997

    Braquage de la poste de Fraumünster

    Septembre 1997, poste de Fraumünster, à Zurich: cinq jeunes hommes pénètrent dans la cour de la poste à bord d’une fourgonnette; il ne leur faut que quatre minutes pour dérober 53 millions de francs suisses.

    Fourgonnette Fiat Fiorino en partie carbonisée, utilisée dans leur fuite par les auteurs du braquage de la poste de Fraumünster. Source: Musée de la communication
    En savoir plus
  • 1998

    La fin des PTT

    L’entreprise des PTT est dissoute et cède la place aux entités La Poste Suisse et Swisscom SA. C’est la fin d’une histoire commune qui aura duré plus de 70 ans.

    Logo de Swisscom en 1998 et logo de la Poste en 1999.
  • 1998

    Lancement de yellownet (e-finance)

    La Poste se saisit des opportunités croissantes qu’offre la numérisation pour ses processus internes comme pour de nouvelles prestations. C’est dans ce contexte que PostFinance lance en 1998 «yellownet», une prestation qui fait d’elle l’un des pionniers de la gestion financière électronique.

    Une carte PostFinance est insérée dans le lecteur de carte jaune.
    En savoir plus
  • 2001

    Restructuration du réseau des offices de poste

    Les habitudes des clients évoluent: le volume des lettres et colis déposés dans les offices de poste est en recul constant, tout comme le nombre des versements effectués au guichet. La Poste envisage de faire passer le nombre des offices de poste de 3500 à 2500.

    Office de poste avec batterie de cases postales
  • 2002

    Une CCT pour les postiers

    À l’issue d’intenses négociations menées durant près de deux ans, la Poste et ses partenaires sociaux signent la Convention collective de travail Poste, qui entre en vigueur le 1er janvier 2002. Auparavant, les conditions d’engagement pour le personnel de la Poste étaient régies par le Statut des fonctionnaires (StF).

    Des collaborateurs trient les envois dans le bâtiment de la Sihlpost, à Zurich. Source: Michael Freisager (photographe) / Musée de la communication
  • 2004

    Libéralisation du marché des colis et des lettres

    En Suisse, le marché des colis est ouvert à la concurrence le 1er janvier 2004. Le monopole sur les lettres de plus de 100 grammes est supprimé en 2006. Trois années plus tard, ce monopole ne s’applique plus que pour les lettres de moins de 50 grammes.

    Un facteur retire plusieurs colis du véhicule de livraison pour les charger sur un chariot à main.
  • 2009

    Mise en service de trois imposants centres courrier

    Après ceux de Zurich-Mülligen et d’Eclépens, le centre courrier de Härkingen entre en service, venant clôturer le plus grand projet jamais réalisé dans l’histoire de la Poste. Toutes les étapes du traitement du courrier ont été repensées.

    Centre courrier de Härkingen
  • 2012

    Vers la neutralité carbone

    Depuis 2012, la Poste achemine les lettres en Suisse avec compensation du CO2 et, depuis début 2017, les quelque 6000 véhicules de distribution à deux ou trois roues de l’entreprise roulent tous à l’électricité. C’est dans les années 1990 que la Poste entreprend de réduire sa charge environnementale, en particulier dans le domaine de la mobilité.

    Logo de l’envoi «pro clima»
  • 2018

    L’affaire des subventions de CarPostal

    CarPostal Suisse SA fait les gros titres pour avoir adopté entre 2007 et 2018 une pratique comptable non conforme à la législation sur les subventions. Elle rembourse intégralement le trop-perçu, intérêts compris, aux instances lésées (Confédération, cantons, communes). Elle procède en outre à des remboursements volontaires pour les subventions indûment perçues et déjà prescrites. Pour la Poste, c’est une étape importante dans la démarche de réparation des faits, et en même temps une condition centrale pour qu’un nouveau départ puisse être pris.

    Un car postal dans un zone industrielle
  • 2020

    La Poste et la crise du coronavirus

    Du fait des différents confinements partiels décrétés en raison de la pandémie de COVID-19 et de l’augmentation abrupte du commerce en ligne qu’ils ont entraînée, la Poste distribue plus de colis que jamais: 182,7 millions d’unités, un record historique.

    Des colis sur des bandes transporteuses dans un centre colis